A la découverte de l'Amérique du Sud
Depuis le temps que j'y pensais, je suis enfin passé à l'acte: me voilà de nouveau sur les routes. En principe, ca devrait durer 6 mois!?... on verra. Le but de ce voyage est simplement de decouvrir une partie de cet immense continent qu'est l'Amérique du Sud. De revenir avec une nouvelle expérience, et si en plus je parle espagnol, ce sera pas mal.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Où suis-je actuellement ?




«  Septembre 2016  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 



Rubriques


Menu

La Belle Verte - ou Marion et Stéphane en Asie du Sud-Est
Retour Aux Sources - ou Adrien: 2500km à pied du Havre vers la Lituanie
La Voiture Autrement
Damian se fue a dar una Vuelta - ou le blog de Damian en AMSUD et en espagnol
Tierra Argentina - ou le blog de Mathieu
Yep Voyages - ou le blog de Yannick
Le Tour du Monde de Sophie et Philippe
L'Amerique du Sud par Celine et Yannick

Newsletter

Saisissez votre adresse email

Hasta llegar...A bientôt!...

Le voyage s'est terminé en août 2009, et je reviens enfin terminer ce blog.

 

En tout premier lieu, je remercierai ma Maman qui a rendu ce voyage possible, à beaucoup d'égards... et qui l'aura également marqué de son empreinte!... Merci encore, Maman, ce blog était aussi pour toi! Je viens donc mettre un point final à ce blog... mais pas à ce voyage qui restera gravé dans ma tête.

 

J'avais décidé de faire ce voyage pour fêter (et marquer) mon passage à la trentaine... eh bien, je dois reconnaître que je m'en souviendrai de ces 30 ans!!!

 

J'ai fait de superbe rencontres, dont certaines qui ont marqué ma vie... et continuent de la marquer, j'ai découvert des cultures, participé à des fêtes et célébrations, eu droit à de superbes sourires ou de simples regards qui en disent plus que n'importe quels mots. J'ai également souffert, physiquement (et faut dire que je ne vous ai pas tout raconté...) et aussi moralement. Mais la vie est elle-même un long voyage, et les souffrances et les peines en font également partie, même si on souhaiterait les retarder le plus possible. Mais bon, comme on dit : après la pluie vient le beau temps...

 

Et maintenant, place aux dernières photos...

 

 

En me baladant dans les rues de Medellin, je me suis touvé sur un tournage de film: "El Gran Sadini". Il se déroule dans la Colombie des années 60.

 

 

Scène typique de la vie quotidienne à Medellin : sur la place principale de la ville, des musiciens de rue, jouant un air de musique colombienne, avec au fond les statues de l'artiste colombien Botero.

 

 

 

Cartagena de los Indias, sur la côte caribéenne de la Colombie, est certainement l'une des plus belle ville que j'ai vu durant mon voyage. Cette ville dégage vraiment une atmosphère particulière.

 

 

On aime à se perdre dans les rues de Cartagena, avec ses maisons aux couleurs chaleureuses. Je vous laisse juger...

       

 

                    

 

       

 

 

 Puis direction Santa Marta. Ici, le coucher de soleil à Tagar.

 

 

De Santa Marta, on part pour une rando (expédition!?) de 5 jours (3 jours allée / 2 jours retour) pour aller à la Ciudad Perdida. C'était une Cité Tayrona dont les ruines n'ont été redécouvertes qu'en 1975. Ici, c'est le 3ème jour, on a déja traversé la rivière une dizaine de fois, et on arrive enfin au bas des marches... la galère n'est pas finie...

 

 

 

John "Nico" Rambo... Eh oui, arrivés en haut, on retrouve des militaires. Si la Colombie a gagné en sécurité depuis quelques années, c'est dû à la présence accrue de ces militaires.

 

 

 

Et voilà la Cité Perdue... au milieu de la jungle colombienne : IMPRESSIONNANT!!!...

 

 

 

En Amérique du Sud, c'est comme en France, on conduit à droite... et pourtant, bien des fois, je me suis cru en Angleterre, avec leur fichue habitude de conduire comme des malades, et de vouloir doubler même dans les virages... Comme vous pouvez le voir, les lignes continues n'ont pas de grande signification ici!...

 

 

De passage dans les environs de Bogota, j'en ai profité pour aller voir la fameuse Cathédrale de sel. Si elle n'a toujours pas fondu, c'est simplement parce qu'elle est sous terre : c'est une ancienne mine de sel qui a été transformé en gigantesque Cathédrale.

 

 

Avant de quitter la Colombie, je refais un crochet par Medellin pendant la Fiesta de las Flores... jamais vu autant de fleurs!

 

 

 

Dernière traversée des spectaculaires paysages sud-américains pour retourner à Buenos Aires.

 

 

 

Avant de rentrer, je fais un petit tour dans la Pampa, au pays des Gauchos. Ici, ils sont en plein jeu des chaises musicales.

 

 

Et voila, il est temps de se dire au revoir, merci encore de m'avoir suivi et supporté tout au long de cette aventure... et même après.

Merci aussi pour vos commentaires... même si y'en a certains dont je me serai bien passé... :)

Et à bientôt pour d'autres aventures!

 

MERCI MAMAN !!!

 



Publié à 17:05, le 1/03/2010, Lyon
Mots clefs : gauchosfiesta de las florescité perduepampacartagena
Lien

Lost in the Jungle

Hier soir, j'ai pris un bus de nuit de Santa Marta à Bogota! Bon, pour vous ça ne veut pas dire grand chose, mais pour moi ça signifie que c'est le debut de la fin: eh oui, je retourne au Sud!... Santa Marta aura ete le point le plus au nord d'Amerique du Sud où je serais alle!...

 

Mais reprenons depuis le debut. Je vous ai laissé a Quito, en Equateur, et depuis je dois bien dire que j'ai pris pas mal de bus et parcouru un paquet de kilometres.

 

Le centre colonial de Quito m'a bien plus, et je dois aussi dire qu'apres avoir passe aussi peu de temps dans ce pays, j'ai bien envie d'y remettre les pieds. Mais avant de quitter l'Equateur, j'ai pris le temps de passer par ce qui en fait la fierté: l'Equateur meme! La ligne invisible qui separe le Sud du Nord. Sympathique, mais ça fait penser à Disneyland.

 

Et apres cela, je me suis enfin rendu en Colombie. Je suis d'abord alle à San Agustin, où se trouve un superbe parc archeologique; puis direction la Zona Cafetera, la région du cafe, comme son nom l'indique. Et la, je dois dire que j'ai ete gate. Un autre Français - qui d'ailleurs portait un super prenom, Nicolas, et donc super sympa... ça doit venir du prenom ;) - m'a donné l'adresse d'une finca (ferme) dont le petit proprietaire, Pedro, produit son propre cafe ORGANIQUE du debut jusqu'a la fin... le meilleur cafe que j'ai bu en Amerique du Sud!!! Eh le top c'est que j'etais dans une ferme perdue dans la campagne, au milieu de sa famille super chaleureuse. D'ailleurs, en parlant de ça, je dois dire que les Colombiens sont vraiment super! Tous! Ce sont des gens d'une gentillesse incroyable! J'en avais entendu parler avant de venir, et c'etait l'une de mes motivations, et je dois reconnaitre que je ne suis pas deçu!

 

Ensuite, saut de puce a Medellin, où je retourne demain pour la Fiesta de las Flores, et direction Cartagena. J'avais lu que c'etait la perle de l'Amerique du Sud, et je dois bien dire que c'est l'une des plus belles villes que j'ai vu depuis le debut de mon voyage. Eh puis, j'avais hate d'arriver a Cartagena car, enfin, je revoyais la mer... et pas le Pacifique à Ushuaia, mais la Mer des Caraibes... Mmmmmhhhhhh!!!

 

Apres cela, je suis donc parti pour Santa Marta, un peu au Nord de Cartagena, pour faire un trek de 5 jours, à la recherche de la Cité Perdue, La Ciudad Perdida comme ils l'appellent ici. Superbe trek, avec - encore une fois- une super equipe. Bon, comme pour le Machu Picchu, c'est le genre de trek organisé, où on ne porte que ses affaires, car les mules portent la bouffe, et les... hammacs. Donc, je suis parti avec mon petit sac. Cool. Au debut, on pourrait pense que c'etait une petite balade tranquille, mais vu que c'etait dans la jungle, eh bien, d'abord, il y a eu la chaleur humide (=transpiration), puis les moustiques, suivis de la pluie, et les rivieres a traverser (et pas qu'une fois), pour enfin atteindre cette Cité Perdue, qui merite vraiment son nom, car on peut le dire, elle est totalement perdue dans la jungle! D'ailleurs, elle n'a ete redecouverte qu'en 1975!!!

 

Et me voila enfin a Bogota, la capitale, et je regrette simplement de ne pas avoir autant de temps que voulu, mais bon, on fera avec... eh puis, c'est une excuse pour revenir dans ce super pays!

 

 

Je dois avouer que pour prendre cette photo, j'ai complètement perdu l'Nord...

 

 

 

Eh oui, les Colombiens, aussi, ont leur Chenonceau : le Santuario de las Lajas.

 

 

 

Quelques statues retrouvées à San Agustin et qui se trouvent dans le Parc Archéologique. Au fond, à droite, c'est pas un manchot echappé de "Madagascar", mais un aigle!

 

 

 

Pour aller à la finca de Pedro, il a fallu traverser un pont (plus précisement les restes d'un pont, c'est-à-dire 3 cables), et le tout de nuit! Je ne fais donc pas trop le malin, surtout que la rivière, qui passe en-dessous, fait un bruit qui ne donne pas trop envie!

 

 

 

ENCORE DES SOUCIS AVEC LES PHOTOS!!! JE MET LA SUITE DES QUE POSSIBLE

 

... PROBLEME RESOLU!

 

 

Et le matin, apres la nuit passee dans la finca de Pedro, c'est l'odeur du cafe qui m'a reveille. Et quel lieu!...

 

 

 

"Eh Gringo! Il est bon ton café!". Eh oui, Pedro fait son cafe organique du debut jusqu'a la mise en paquet. Le meilleur cafe d'Amerique du Sud!

 

 

 

 

 



Publié à 21:57, le 5/08/2009, Bogotá
Mots clefs : Ciudad PerdidaCaféfinca
Lien

Toujours Etre Ailleurs

Me voila en Equateur... mais toujours dans l'hemisphere sud!

Bon, je dois reconnaitre que ces derniers temps, j'ai fait pas mal de route. En 5 jours (et nuits), je suis alle de Cusco a Quito, quasiment non-stop. J'ai quand meme fait un stop a Pisco (pour (re)gouter la specialite locale, et par la meme occasion faire un tour en bateau aux Iles Ballestas et a la Reserve de Paracas - j'y ai vu des lions de mer, des manchots, des pelicans... et des dauphins), puis, a Lima (ville que je n'ai pas adore, et qui se trouvait sous un manteau de nuages, donc pas de photo), et a Trujillo ou j'ai vu la vieille cite en adobe de Chan Chan, ainsi que (encore) des temples du Soleil et de la Lune. Celui de la Lune etait magnifique!

 

Et donc, je suis arrive hier a Quito (la capitale de l'Equateur), apres avoir passe la journee a traverser le pays en bus, avec, a ma gauche les plaines cotieres, et a ma droite les collines verdoyantes embrumees.

Donc, en ce moment, j'enchaine les bus, et dans le bus, le meilleur ami de l'homme, c'est le baladeur MP3. Quel plaisir que de voir defiler les paysages en ecoutant la musique qu'on aime. Perso, une chanson que j'adore et qui illustre parfaitement ma facon de voyager du moment, c'est "Toujours Etre Ailleurs" de Noir Desir. Eh puis, je dois avouer a Bobby et Alex que Nayaree m'accompagne encore une fois pendant ce voyage!

 

 

Certains d'entre vous se demandent pourquoi je vais si vite maintenant; eh bien simplement pour avoir suffisament de temps pour profiter de la Colombie. Et donc demain, je traverse l'Equateur (le parallele, et non plus le pays), et direction... la Colombie!!! J'ai hate!...

 

Sinon, pour repondre a Ben qui se demande pourquoi le precedent titre etait "Mais où est passé Mickey?" ; la reponse est: "j'ai tout d'abord termine le bouquin, et une fois termine, j'ai pris Mickey, je l'ai etrangle, et je l'ai MANGE!!! Ah, Ah, Ah, Ah, Ah (rire sadique a la Thriller, en hommage à feu Michel Fils de Jaques)..." bon là j'avoue, les 5 jours de bus m'ont bien fatigue. Sur ce, je vais donc aller me coucher, j'ai du sommeil a recuperer: les vacances , ca creve! ;)

 

Mais avant cela, et avant d'ajouter 2-3 photos du tour en bateau pres des Iles Ballestas, je vais remercier DelX qui m'a enfin posé la question "C est quoi le mot que vous avez ecrit sur la montagne?" (pendant le Trek de Takesi, voir l'article: "Siguiendo la Luna"). La reponse est "4700m", et je dois reconnaitre que pour le "4", Sophie s'est dechiree! Sur ce, bonne nuit les enfants!

 

 

 

Le Candelabre de Paracas. On n'en connait pas les origines, mais il est peu probable qu'il date des civilisations pré-colombiennes, puisqu'elles n'avaient pas l'habitude de dessiner des candélabres. On (je ne sais pas trop qui) pense que ce serait le Général San Martin, pendant la Campagne d'Indépendance du pays qui l'aurait fait dessiner... affaires à suivre.

 

 

 

Quand je vous dis que le temps n'est pas follichon...

 

 

 

Comme il est mignon. Et Ben, cette fois-ci y'a pas de doute! C'est pas un phoque!...

 

 

 

 

 



Publié à 15:50, le 14/07/2009, San Francisco de Quito
Mots clefs : 4700mcandelabredauphinbusmickey
Lien

Mais où est passé Mickey?

Enfin! Je l'ai vu!

"Mais qu'a-t-il vu?" vous demandez-vous.

Eh bien, oui, je l'ai enfin vu... le Machu Picchu!!! Et j'aurais meme envie d'ajouter que je l'ai merite!... 4 jours de trek autour du Salkantay avant de le voir, puis le jour tant attendu, lever a 4h du mat, puis montee abrupte d'1 heure. Et la, decouverte du Machu Picchu dans la brume: MYSTIQUE! Puis, au fur et a mesure que la matinee avancait, les nuages disparaissaient petit a petit. Vraiment, on a beau voir toutes les photos possibles, et lire tous les recits existants, la sensation reste unique!

 

Mais avant la Machu Picchu, il y a eu le trajet Arequipa-Cuzco. En fait, depuis quelques semaines, c'est le bordel au Perou! De nombreuses routes sont bloquees pour protester contre des decisions gouvernementales. Il y avait donc un "paro" (bloquage) a Sikuani, sur la route Arequipa-Cuzco (qui se fait en 9 heures en temps normal), et pour l'eviter, j'ai pris un bus qui prenait une route secondaire: 19 heures de bus, un bus plus petit que la moyenne -ce qui signifie: jambes europeennes s'abstenir!-, pas d'amortisseur, pneus qui chauffent dangereusement en descente, etc... Je suis donc arrive a Cusco avec un dos en moins!

 

Et en fait, a Cusco, le 24 juin, on fete l'Inti Raymi, la fete inca du Soleil. J'en ai profite, ensuite, pour visiter les ruines incas de la Vallee Sacree: Chinchero, Moray, Ollantaytambo et Pissac. Et apres cette mise-en-bouche, je me suis rendu au Machu Picchu, via le trek de Salkantay.

 

 

 

Voici le bus qui m'a permis d'arriver à temps pour l'Inti Raymi de Cuzco. Mais quand je vois ça, je me demande si je n'aurais pas mieux fait de le louper. Eh oui, les pneus ont bien chauffé!

 

 

 

Et voici la très belle cathédrale de Cuzco. Avant que vous ne vous posiez la question, ce n'etait pas la Gay-pride à Cuzco: le drapeau que vous distinguez, c'est tout simplement celui de Cuzco (il a une bande en plus -ou en moins- que le drapeau de la Paix).

 

 

 

C'est dans les ruines de Saqsaywaman, sur les hauteurs de Cuzco, que l'Inti Raymi est celebre le 24 juin.

 

 

 

Et voici les participants... plus vrai que nature!

 

 

 

Vu pendant l'Inti Raymi. Je vous laisse regarder de plus près la plaque d'immatriculation... J'espère au moins qu'ils ne sont pas venus jusqu'ici pour moi! ;)

 

 

 

Eh oui! Ici aussi c'est la période des soldes! En particulier, sur les pulls en alpaca (de gauche a droite: Pia, Ana, un Bolivien pris en sandwich, Pascal et Fabien - c'est avec eux que j'ai fêté le Mariage de Bobby dans le Canyon de Colca, et je les ai retrouvé, par hasard, à Cuzco).

 

 

 

Les terrasses de Mornay, dans la Vallée Sacrée. En les voyant, on a l'impression que les extra-terrestres sont passés par là.

 

 

 

Les puits salants à Salinas.

 

 

 

Paysage que l'on peut voir dans les environs de Mornay.

 

 

 

Et le 29 juin, à Ollantaytambo, on fête l'Inti Raymi de façon plus populaire qu'à Cuzco le 24. En plus, c'est vraiment par hasard que j'y ai assisté. Quelle chance!

 

 

 

Lui, il a une tête que me rappelle quelqu'un... Mais qui???

 

 

 

Paysage vu pendant le trek de Salkantay.

 

 

 

Petite photo des fleurs que l'on peut voir dans les environs de la Vallée Sacrée. Toujours pendant le trek de Salkantay.

 

 

 

Y'a des fois, vaut mieux pas s'accrocher à la rampe!

 

 

 

Et voici la faune que l'on peut voir.

 

 

 

Ahhhh!... les Français et la discipline!

 

 

 

Quand je vous dis que le Machu Picchu ça se mérite!...

 

 

 

Et voici la fameuse photo du touriste... et je vous assure qu'on ne s'en lasse pas!

 

 

 

Et comme ça, vous le voyez mieux le visage?

 

 

 

Et après toutes ces émotions, rien de tel que la spécialité locale: le cuy. Chez nous, on appelle ça le Cochon d'Inde! :)

 

 

 

 

 

 



Publié à 17:04, le 7/07/2009, Cuzco
Mots clefs : Inti RaymiParovallee sagradaSalkantaycuyMachu Picchumickey
Lien

Mr Bobby

Je reviens tout juste d'un petit treking dans le Canyon de Colca - le plus profond du monde, pour vous donner une idee - et n'ai donc pas pu ecrire plus tot cet article que je dedie a mon pote Bobby (Bon, je vous rassure, Bobby, c'est pas son vrai prenom) qui s'est marie ce week-end, alors que j'etais au fond du Canyon. Maintenant ce sera donc "Mister Bobby"! Je souhaite donc beaucoup de bonheur a Virginie et Bobby!

 

Je suis donc arrive a Arequipa, au Sud du Perou, il y a quelques jours. Tres jolie ville, d'ailleurs. Et j'en ai profite pour faire un petit trek de 3 jours dans le Canyon de Colca. J'ai eu de la chance car il y avait (encore) une fete dans l'un des villages des alentours (avec une corrida). J'en ai donc, bien sur, profite pour boire a la sante de Virginie et Bobby, avec des Peruviens, des Suisses, et des Francais!

 

 

A Arequipa, rue dans le Monastère de Santa Catalina, une véritable ville dans la ville.

 

 

 

Les couleurs y sont magnifiques.

 

 

 

C'est un vrai paradis pour faire des photos.

 

 

 

Une des cuisines dans une des maisons du Monastère.

 

 

 

Cruz del Condor, dans le Canyon de Colca, est un endroit idéal pour observer le vol du condor.

 

 

 

Terrasses dans le Canyon de Colca. Avec beaucoup d'imagination, les lacs représentent le Pérou, la Bolivie et l'Equateur... mais je ne sais pas dans quel ordre.

 

 

 

C'est ici, à San Juan de Chuccho, que nous avons passé la 1ère nuit dans le Canyon. Les falaises sont impressionnantes, et pourtant on n'est pas tout en bas. On se sent vraiment tout petit.

 

 

 

Qui a dit que j'aimais bien sauter?...

 

 

 

Une fois la remontée effectuée, voici la vue depuis les environs du village de Cabanaconde.

 

 

 

Et puis, on a également croisé des Moines Shaolin qui nous ont appris quelques techniques...

 

 

 

A Cabanaconde, nous avons également assisté à une corrida. C'était la première fois que j'en voyais une. Pour rassurer les âmes sensibles, il n'y a pas eu de mise à mort.

 

 

 

Là, ce bébé alpaca ne s'est pas rendu compte que j'étais là. Quelques secondes plus tard, en levant la tête, il a eu la peur de sa vie : souvenez-vous la tête d'ET quand il a super peur... eh bien, c'etait à peu près la même... 

 

 

 

 



Publié à 16:58, le 22/06/2009, Arequipa
Mots clefs : santa catalinaBobbyCanyonMariage
Lien

Siguiendo la Luna (à la lumière de la Lune)

Tout d'abord, je dois avouer que j'ai tellement aime Sucre que j'y suis reste beaucoup plus longtemps que prevu! Une dizaine de jours, alors que j'avais prevu d'y passer 4-5 jours. Mais bon, je pense que j'avais besoin de faire une petite pause. Mais j'en ai quand meme profite pour faire une petite rando de 3 jours avec Damian. C'etait dans la Cordillera de los Frailes, plus precisement dans les environs du Cratere de Maragua.

 

Apres avoir enfin reussi a quitter Sucre, j'ai passe une journee a Potosi, en route pour la Paz. A La Paz, on avait rendez-vous avec les gars de Sucre pour la grande fete du Gran Poder.

 

En fait, a Potosi, j'ai visite les mines un vendredi, et le lendemain, c'etait la Fete de l'Espiritu (les mineurs sacrifient des lamas en l'honneur de la Pachamama, et lui demandent chance, protection, et abondance de minerai). La Fete de l'Espiritu a lieu 3 samedis de juin. Le probleme, c'est que je devais aller a La Paz pour le Gran Poder... je suis donc revenu ce week-end pour l'ultime sacrifice.

 

Et entre-temps, comme j'avais du temps a tuer, je me suis dit "Tiens, si je faisais un 6000!...". J'ai donc fait l'ascension de l'Huayna Potosi (rien a voir avec la ville de Potosi). Son sommet culmine a 6088m!!! Il m'a fallu 3 jours pour en faire l'ascension. Et je dois dire que c'etait pas gagne d'avance, vu l'altitude.

 

Je me dirige maintenant, lentement mais surement, vers le Perou. En attendant les prochaines aventures, voici les photos de ces dernieres semaines:

 

 

 

* Le Trek de Takesi

 

A quelques kilometres de La Paz, il y a le trek de Takesi, qui emprunte un Chemin de l'Inca. Il se fait en 2 jours normalement, mais on decide de le combiner avec le Canyon de Palca. C'est une bonne idee, car cela nous permet de decouvrir des paysages splendides. On part donc 3 jours avec Yannick, Damian, et un couple de Francais, Sophie et Philippe.

Le 1er jour, on part de La Paz en taxi : 5 + le chauffeur + les sacs de rando = un peu serres. Des le debut, les paysages sont tout simplement magnifiques. Le lendemain on passe le Col d'Apacheta a 4700m. Et apres cela, ce ne sera quasiment que de la descente. Le soir, on pose nos tentes en bord de falaise, et quand on entend l'orage gronder dans la vallee, Yannick n'est pas tres rassure... en meme temps, il faut dire que c'est sa tente qui est la plus proche de la falaise... Le 3eme et dernier jour, on continue la descente vers les Yungas, et on commence a enlever des epaisseurs. A la fin, c'est presque la jungle... Le soir on prend un bus qui nous ramene a La Paz, en passant sur une route a flanc de colline... Impressionnant!

 

 

Des le debut du trek, dans les alentours d'Huni, les paysages sont typiquement boliviens.

 

 

 

Ici, Philippe qui part toujours en trek avec suffisamment de provisions...

 

 

 

Ou est Nouf-Nouf? (desole, j'ai rien trouve de mieux...)

 

 

 

Paysanne avec ses quelques betes (au fond, le majestueux Illimani).

 

 

 

Arrivee sur le Canyon de Palca.

 

 

 

Digne d'un tableau impressionniste...

 

 

 

L'Obelisque du Canyon (Adrien, j'ai pas dit Obelix!...)

 

 

 

Chantal, j'ai une autre chanson pour toi: "Tagada Tagada, voila les Dalton, Tagada Tagada, voila les Dalton..."

 

 

 

A un moment, on a quand meme pris un camion pour nous avancer.

 

 

 

Et ca, c'etait la vue depuis celui-ci... valait mieux pas trop regarder!

 

 

 

Pour ceux qui se disent "Y pourrait quand meme mettre des cartes Nico, on sait pas ou il est!"; eh bien voila, je suis la ou y'a le doigt du gone!

 

 

 

Alors ca, c'est une photo volee, et je dois reconnaitre que je l'adore... mais j'ai quand meme un peu honte...

 

 

 

Et voici a quoi ressemble le Chemin de l'Inca de Takesi.

 

 

 

Ca, c'est en haut du Col d'Apacheta. Bon, alors, on n'est pas en pleine seance d'etirement apres ces durs efforts, mais on essaie d'ecrire quelque chose. Y'a un indice dans l'article precedent... Et au fait, on est 5 sur la photo (ca ca peut servir de 2nd indice pour ceux qui ne l'avaient pas vu...).

 

 

 

Yannick s'est fait un copain.

 

 

 

Alors, elle est ou la plus belle tente (pour info la mienne c'est celle de gauche)? Sinon, reconnaissez que la vue est quand meme sympa.

 

 

 

Sans commentaires...

 

 

 

Et ca, c'est pendant la descente vers les Yungas (l'intermediaire entre l'Altiplano et la Jungle).

 

 

 

Le trek s'est termine par la traversee d'une ville miniere. La, les mineurs viennent de terminer leur pause "coca" (chacun ses dependances...), et ils retournent a la mine.

 

 

 

 

* Sucre et la Celebration du Bicentennaire du Premier Mouvement d'Independance Sud-americain

 

A Sucre, je pensais rester quelques jours pour les festivites, finalement je resterai une dizaine de jours. En fait, des le debut, a l'hotel, j'ai rencontre une super equipe. Et puis, je crois que j'avais besoin de me poser un peu.

 

 

Le 25 Mai 2009, Sucre celebrait le Bicentennaire du Premier Mouvement d'Independance Sud-americain.

 

 

 

Et on avait droit au defile militaire aux couleurs boliviennes.

 

 

 

La, bien que ca ne le paraisse pas, je suis toujours a Sucre... Maintenant, vous comprenez pourquoi je suis reste plus longtemps que prevu. (Ici, avec Dom et Damian).

 

 

 

Ca vous fait penser a rien??? Meme le temps est gris pour que ca fasse plus vrai :)

 

 

 

Le Mirador de Sucre, d'où l'on a une vue imprenable sur la ville.

 

 

 

Certaines eglises ont des decors interieurs un peu kitch...

 

 

 

 

* Le Cratere de Maragua

 

Le Cratere de Maragua se trouve a quelques dizaines de kilometres de Sucre, mais il faut des heures pour y arriver. On (de nouveau avec Damian) commence par un bus qui nous laisse a Chataquila, petit village, d'où part un chemin de l'Inca qui va jusqu'a Chaunaca. Puis on se dirige dans l'apres-midi, vers Maragua. A un moment, avec Damian, on decide de prendre un racourci, au lieu de longer la route... erreur! Il se met a faire un peu nuit, puis totalement nuit. Heureusement la Lune est là pour nous eclairer. Et surtout, on croise la route d'un petit berger de 11 ans, Ignacio, qui nous montre la bonne route. On avait un peu trop devie, et n'etions plus du tout sur le bon chemin. On arrive finalement a 20h30 (ici, le soleil se couche a 18h-18h30). En arrivant au village de Maragua, au milieu du cratere, on demande a des gens que l'on croise, un endroit pour dormir. Ils nous indiquent l'ecole. On dort donc dans une classe de Primaire 3e annee (Tercero). Le lendemain matin, on decouvre donc le Cratere de Maragua... a la lumiere du soleil! Dans la journee, on se fait un aller-retour au village de Quila-Quila, en passant par Irupampa.

Le 3e jour, on quitte Maragua pour rentrer a Sucre. Direction Potolo, et en chemin on passe par le village de Niñu Mayu pour voir les empreintes de dinosaures. On arrive a Potolo dans l'apres-midi. Et la, on nous annonce que les seuls bus pour Sucre sont le matin. L'autre probleme est que l'hostel du village est rempli. On se dirige donc vers l'ecole, où le directeur nous accueille. Finalement, on est recale en Primaire 1ere annee (Primero) pour la nuit. Le lendemain, le directeur ne voulant pas qu'on paie, je lui laisse "Le Petit Prince" que je suis en train de lire en espagnol. Je crois que ca nous fait autant plaisir a l'un qu'a l'autre.

 

 

Sur un autre Chemin de l'Inca, en route pour le Cratere de Maragua.

 

 

 

Au fond, le Cratere de Maragua.

 

 

 

Alors que je mangeais, ce perroquet etait pose juste derriere moi, et je ne l'avais pas vu avant qu'on ne me le dise...

 

 

 

Damian en tenu de plage pour traverser une riviere proche de Chaunaca... Sexy! :)

 

 

 

Apres avoir dormi dans la classe d'ecole a Maragua, le reveil est assez sympa!

 

 

 

Et vu qu'on doit "rendre les cles" avant le debut des cours, on croise quelques ecoliers retardataires... Et lui, il n'a pas l'air de trop s'en faire!...

 

 

 

C'est un vrai paysage volcanique que l'on peut admirer.

 

 

 

Et en fin de journee, c'est encore plus beau.

 

 

 

Le 3eme jour, dans les vallees environnantes, le paysage est toujours aussi majestueux.

 

 

 

En route pour Potolo, on prend le meme chemin que certains dinosaures... quelques millions d'annees avant nous...

 

 

 

Petite comparaison pour vous donner une idee.

 

 

 

J'en profite encore un peu avant que le trek ne se termine.

 

 

 

 

* La Paz... de nouveau

 

Avant de quitter Sucre, avec l'equipe de l'hotel , on decide de se retrouver a La Paz pour l'anniversaire de Mark et pour le Gran Poder. Le Gran Poder est LA grosse fete de La Paz, du genre, la Fiesta de la Cruz de Copacabana... en 3 fois plus grand! Mais, personnellement, je l'ai trouve beaucoup moins populaire que celle de Copacabana. Finalement, on decide d'aller voir le match Bolivie-Venezuela. On espere voir des buts puisque l'Argentine de Maradona et Messi a perdu 6-1 a La Paz quelques mois plus tot. Finalement, on assistera malheureusement a la defaite de l'equipe locale... Et le soir on ira au Bocaisapo (souvenez-vous la super taverne de La Paz) pour feter l'Anniversaire de Mark.

 

 

Avec l'equipe de Sucre, en vrais supporters boliviens (Dom l'Anglais, Mark le Hollandais, Daniel l'Allemand, Tom l'Australien, Kristina la Danemarquaise, et moi le Francais : une vraie equipe internationale). A partir de la, les non-footeux peuvent passer a la photo suivante!

Tout d'abord, grosse dedicace a Said et aux "Bleus" Verts (Jerome en particulier): honnetement, je suis super content qu'on ait encore la chance de voir un derby la saison prochaine!!! Sincere Bravo!!! Et pour nous, on attendra 2012 pour l'etoile sur le maillot!

Et sinon, en parlant des Bleus, je n'ai eu aucune nouvelle du Tournoi de Rive de Gier... Vous avez reussi a gagner un match cette annee? Et desole de vous avoir laisse tomber.

 

 

 

Sinon, comme vous pouvez le voir, la Bolivie c'est le pays du Charango.

 

 

 

 

* L'ascension de l'Huayna Potosi (6088m)

 

Ca, ca restera l'un des moments forts de ce voyage. Un vrai challenge! Je dois reconnaitre que c'est certainement l'une des experiences les plus difficiles que j'ai vecu. Les 2 premiers jours se sont passes sans probleme, limite trop faciles: le 1er jour, on part de La Paz pour rejoindre le camp de base (4700m). L'apres-midi, on s'entraine sur le Vieux Glacier, avec les crampons. Je precise que c'est la 1ere fois de ma vie que je chausse des crampons. Le 2e jour, on monte au Campo Alto (5130m). Les 2 premiers jours, on ne marche pas beaucoup, et surtout on ne monte pas trop, afin d'acclimater nos organismes a l'altitude. Le 3e jour, on se leve a 1h du matin, et on part donc de nuit pour l'ascension de l'Huayna Potosi. Heureusement, une nouvelle fois, la Lune nous eclaire de sa lumiere. Au debut, tout va bien pour moi; limite, j'aimerais qu'on avance plus vite. Mais a partir d'environ 5700m, je commence a avoir beaucoup de mal. En plus, le froid est terrible: a un moment, j'ai meme l'impression que je vais perdre quelques doigts de pied! Entre-temps, Julian, un Suisse qui etait encorde avec moi, a du rebrousser chemin, et je me suis encorde avec un autre groupe (Carene et Adam), pendant que lui redescendait avec notre guide. Et les derniers metres ont ete un veritable calvaire, et j'ai franchi les derniers metres grace au mental!... Et j'ai bien fait d'aller au bout, car le spectacle a l'arrivee est tout simplement gigantesque, avec vue sur les montagnes environnantes, et sur le Lac Titicaca, entre autres. Il fait tellement froid au sommet qu'on ne reste qu'une dizaine de minutes pour profiter de la vue. Et puis c'est la descente, tout aussi spectaculaire. Pendant la montee, on ne voyait que les lumieres de La Paz; pendant la descente ce sont les superbes paysages montagneux que nous decouvrons. Vraiment une superbe experience! Et en plus recompensee par des paysages uniques!

 

 

Nous voila en route pour l'Huayna Potosi, au fond. Meme de loin, il est impressionnant avec ses 6088m.

 

 

 

La 1ere journee, apres l'arrivee en voiture au Camp de Base (4700m), on part s'entrainer sur le Vieux Glacier, avec crampons, harnais, et piolet.

 

 

 

La 2eme journee, on se rend au Campo Alto (5130m), endroit ideal pour une seance de yoga.

 

 

 

On se couche (et non, on s'endort) a 20h, et on se reveille vers 1h. Ca, c'est nos guides... ca met en confiance! :)

 

 

 

Et voila, on l'a fait, on est au sommet: 6088m!!! (de gauche a droite: Hilarion, notre guide, Carene, moi et Adam). Julian, avec qui j'etais encorde au debut, est redescendu en cours d'ascension avec l'autre guide Felix.

 

 

 

Et ca, c'est la sublime vue que l'on a au sommet. On pouvait egalement admirer le Lac Titicaca.

 

 

 

Mais, je dois reconnaitre qu'on n'etait quand meme pas super rassure quand on regardait vers le bas...

 

 

 

Vue qu'on est monte de nuit, on decouvre de superbes paysages pendant la descente... de jour.

 

 

 

Quel super sentiment apres avoir reussi cette ascension (derriere, l'Huayna Potosi)!

 

 

 

 

* Potosi : les mines et la Fiesta del Espiritu

 

Potosi a une histoire terrible: plus de 8 millions d'esclaves sont morts dans les mines du Cerro Rico. Les Espagnols y ayant trouve de riches filons d'argent, ils ont exploite le "Mont Riche" pendant environ 3 siecles. Maintenant, on peut visiter les quelques galeries qui sont encore exploitees par des Cooperatives de mineurs. C'est une sacree experience de rentrer dans ces mines et de voir les mineurs qui y travaillent. Pour les gens interesses, il y a un superbe film a voir: "El Minero del Diablo". C'est un documentaire sur un enfant de 14 ans qui travaille dans l'une de ces mines. A VOIR!

 

 

La ville de Potosi (rien a voir avec l'Huayna Potosi), en fin de journee. Au fond, le Cerro Rico.

 

 

 

Soraya, Corinne, Magalie, vous me demandiez comment se passait mon voyage au Japon... eh bien , j'avais bien l'impression d'y etre en arrivant a Potosi!

 

 

 

Avant la visite des mines, on part au marche des mineurs avec notre guide Jesus (c'est son vrai nom!) pour acheter des cadeaux pour les mineurs. Honnetement, en le voyant manipuler de la dynamite, tout en fumant, on n'est pas super rassure.

 

 

 

El Tio, le Dieu des mineurs quand ils sont dans les mines, la où Dieu n'a pas acces. En espagnol, tio signifie Oncle... mais ca n'a rien a voir! En fait, les Aymaras, ne connaissant pas le son "D", quand les Espagnols leur ont presente "Dios" (Dieu), ils l'ont appele "Tios", puis, avec le temps, c'est devenu "Tio".

 

 

 

La Fiesta del Espiritu. Ca sent l'sapin pour ce lama!

 

 

 

Je vous avais dit que ca sentait le sapin... le lama a ete sacrifie a l'entree de la mine afin d'apporter chance, protection, et abondance de minerai aux mineurs pour l'annee.

 

 

 

J'ai retrouve un pote francais (et en bas a droite, le lama quelques heures plus tard).

 

 

 

 

 



Publié à 16:37, le 14/06/2009, Potosí
Mots clefs : maraguatakesihuayna potosiascencioncrateredinosaurestrekkingmines
Lien

C'est pas (encore) le Perou...

Bon alors, c'est le ventre plein que j'ecris cet article: je sors d'une petite gargotte ou j'ai mange une fantastique (merci Adrien pour les adjectifs!) soupe aux cacahouetes (les Boliviens sont reellement les Rois de la Soupe!), suivi d'une specialite locale: le Mondongo (cote de porc servie avec du mais, le tout couvert d'une petite sauce epicee)... Mmmmhhhhh! Et apres ca, petit yaourth NATUREL a la Noix de Coco, suivi d'un petit milk-shake au melon!!! comme tu peux le voir, Eggy, je continue de gouter les specialites locales... Mais je tiens quand meme a rassurer Chantal et Iwo, je pense bientot acheter une ceinture: je perd mon pantalon... :(

 

Donc depuis le petit passage a Copacabana, je suis retourne a La Paz, puis apres la visite des environs, nous sommes partis sur les traces des Incas (Ta -  ta ta ta ta ta - ta - ta - ta - enfant du soleil - tu parcours la terre, le ciel - a bord du Grand Condor - tu recherches les Cites d'Or...). Petite rando de 3 jours avec Damian et 3 autres Francais (Sophie, Philippe et Yannick).

Pour la petite histoire, j'ai croise Yannick a San Pedro de Atacama, puis de nouveau a Calama, et on s'est revu a La Paz. Et en fait, Yannick a voyage pendant une dizaine de jours avec Mathieu (le gars avec qui on avait loue une voiture pendant quelques jours pour decouvrir une partie du Nord de l'Argentine). Et, Mathieu avait parle a Yannick d'un gars qui lisait Mickey pour ameliorer son espagnol... Je vous laisse deviner la suite: Yannick a vu mon Mickey, et a tout de suite fait le rapprochement.

 

Concernant le trek de Takesi, il nous a fait passer par des endroits magiques. Entre autres: le Canon de Palca, le Col d'Apacheta a 4700m, puis la descente vers les Yungas (intermediaire entre la jungle amazonienne - chaude et humide - et l'Altiplano - froid et sec). Le "Chemin de l'Inca" emprunte un superbe pavage preinca, une grande partie du temps... on se croirait vraiment dans "Les Merveilleuses Cites d'Or" par moment!

 

Apres cela, ca a ete direction Sucre (la Capitale constitutionnelle du pays - La Paz est la capitale politique). Le 25 Mai (hier), ils fetaient le Bicentennaire du Premier Mouvement d'Independance d'Amerique du Sud, pour se liberer des Espagnols. Donc, grand week-end de 3 jours tres festif. Avec des fanfares, des defiles, des concerts... Le seul petit hic, a mon gout, a ete de voir defiler des gamins d'environ 16 ans avec des armes, ainsi que des femmes... vous me direz que c'est pareil en France, mais ca n'empeche... Sinon, c'etait un vrai plaisir de participer a cet evenement, surtout qu'en 1989, je n'avais que 10 ans et n'ai pas profite des Celebrations du Bicentenaire de la Revolution.

 

J'allais oublie: mon 1er repas, ici, a ete un sandwich au Queso de Lechon (du Fromage de Tete!!! Je me croyais a Lyon!!! Trop bon!!!!). C'est peut-etre aussi une des raisons pour lesquelles j'aime beaucoup cette ville... les 1eres impressions sont souvent les plus importantes.

 

 

 

Comme vous pouvez le constater, je me croirais a la maison: le tout avec un bon sandwich au fromage!

 

 

Devant la Cathedrale de Copacabana, sur les bords du Lac Titicaca : tout en couleur!

 

 

L'un des deguisements pour la danse de la Morenada, lors de la Fiesta de la Cruz, a Copacabana.

 

 

Avec les couleurs boliviennes, ca a tout de suite plus de charme... ;)

 

 

Je vous assure Copacabana c'est en Bolivie, meme si par moment on se croirait a Rio!

 

 

Par moment, les deguisements feraient presque peur.

 

 

Et puis, les superbes chaussures...

 

 

Comme vous pouvez le constater, y'avait du monde pour le defile.

 

 

Sympa la photo! Hein? Alors, pour ceux qui seraient interesses, c'est la Fiesta de la Cruz, et ca a lieu tous les ans, debut Mai, a Copacabana... :)

 

 

Ca c'etait l'une des fanfares: la Banda Poopo. Il parait que c'est l'une des meilleures de Bolivie. Et c'est vrai que ca envoyait du gros!!!

 

 

Bon, alors la, c'est une grosse dedicace a Anna : pret pour aller a la recherche du tresor perdu dans la jungle amazonienne

 

 

Pendant la Fiesta de la Cruz, qui est une fete religieuse avant tout, les pelerins viennent de loin pour faire des Cha'llas (benedictions). Ils benissent des maisons, voitures, faux billets, etc, en miniature, dans le but d'obtenir des biens qu'ils n'ont pas, ou de proteger ceux qu'ils ont.

 

 

Les benedictions se font avec de la biere. Et toute la famille en verse sur les miniatures.

 

 

Juste avant cette photo, je me suis pris pour le Pere Noel : toutes les familles, venues de loin faire la Cha'lla a Copacabana, me demandaient de faire des photos avec leurs enfants. Super moment!

 

 

On se croirait a une rencontre Bolivie-France...

 

 

Ca, c'est LA revendication bolivienne : il y a plus de 100 ans, la Bolivie, en guerre avec le Chili, perdait son acces a la mer. Aujourd'hui encore les politiques utilisent ce point sensible pour mobiliser la population. ("La mer nous appartient de droit ; la recuperer est un devoir")

 

 

D'accord, la Bolivie est enclavee depuis qu'elle a perdu sa facade maritime, mais elle a toujours ses marins...

 

 

Ben, cette photo est pour toi: la fameuse benediction des voitures devant la Cathedrale de Copacabana. Comme le dit le Lonely Planet: "ca revient bien moins cher qu'un contrat d'assurance".

 

 

Vous en avez reve, la voila: la fameuse plage de Copacabana. Mais, honnetement, elle n'a pas grand chose d'exceptionnelle... un peu surfait comme reputation, a mon gout!!! :)

 

 

Alors ca, c'est la terrasse de mon petit hostel sur l'Isla del Sol! Au loin, sur le Lac Titicaca, on apercoit l'Isla de la Luna, devant la montagne sacree Illampu (6360m). Sympa comme endroit pour se reposer!... Par contre, la nuit, on a l'impression d'etre en bord de mer avec le bruit des vagues... alors que ce n'est qu'un lac.

 

 

L'un des paysages magiques de l'Isla del Sol.

 

 

Et voici le fameux rocher du puma (Titi Khar'Ka). D'apres la legende inca, c'est la que le soleil aurait fait sa premiere apparition.

 

 

Petites nenfants sur l'Isla del sol.

 

 

La Paz de nuit. Les lumieres des maisons sur le flanc des montagnes sont vraiment impressionantes. Cette ville degage un charme incroyable!

 

 

Ca, ce n'est pas le dernier quartier HLM de La Paz, mais une partie du... cimetiere! En fait, si j'ai bien compris, en Amerique du Sud, on n'enterre pas les morts, mais on les met en hauteur... La, on peut dire que c'est reussi!

 

 

Musicien de Charango, a... la Vallee de la Lune (pour changer). C'est la 3eme Vallee de la Lune que je vois. A quand la prochaine?

 

 

Et apres ca, dans le bus de retour pour La Paz, avec Damian, on a bu le Mate.

 

 

Apres Bolivie-France, Argentine-France.

 

 

Regardez bien dans le coffre de la voiture : ca voyage serre, ici!

 

 

Et voila Tiahuanaco (ou Tiwanaku). En fait, la civilisation Tiwanaku a dure plus de 2000 ans, et a grandement inspire les Incas (dont la civilisation n'a dure qu'environ 100 ans). On se croirait presque sur l'Ile de Paques...

 

 

Et pour tous les fans (comme moi) des "Merveilleuses Cites d'Or", voici la fameuse Porte du Soleil!!!

 

 

Sinon, Tiwanaku, ca reste beaucoup de ruines. Et les ruines, c'est fragile!

 

 

Pour les photos de la rando du "Chemin de l'Inca" de Takesi, je m'en occupe!!!

Et au fait, pour ceux qui veulent plus de photos, j'ai mis en lien (en haut, a gauche), les blogs de Mathieu, Damian et Yannick.

 



Publié à 16:28, le 26/05/2009, Sucre
Mots clefs : Fromage de tete25 de MayoBicentenario
Lien

Si tu vas a Rio...

Eh oui! Me voila a Copacabana. La plage, le soleil, les jolies filles!... le tout a 3800m d'altitude. Eh non, je n'ai pas craque, et n'ai pas achete un aller-simple pour Rio. Je suis simplement sur le bord du Lac Titicaca... et ca pele!!!

 

Alors, pourquoi on est monte directement a La Paz, puis a Copacabana, avec Damian? Eh bien, parce qu'on avait entendu parle de la Fiesta de la Cruz (Fete de la Croix) qui a lieu tous les ans, sur les bords du Titicaca, aux environs du 3 mai. Et honnetement, on a vraiment bien fait de venir. Des groupes de musique, des danseurs, et bien sur des danseuses! Une vraie fete populaire, plus que religieuse (malgre le non).

 

Mais avant cela, il y a eu La Paz. Apres Uyuni qui est hyper touristique, ca faisait du bien de vraiment decouvrir la Bolivie et les Boliviens. Eh puis, avant d'arriver en Bolivie, tous les commentaires que j'en avais eu me faisaient penser a l'Indonesie. J'avais donc peur d'etre decu... Mais non! Au contraire! Par moment, j'ai meme l'impression que je suis de retour en Indonesie: gens hyper gentils, bouffe epicee, poulet a toutes les sauces, y'a meme du riz blanc... mais pas aussi bon; mais par contre y'a du porc, mmmmhhhh! Eh pour continuer la page culinaire, les soupes sont delicieuses ici!

 

Et arretons de penser avec l'estomac, et revenons-en a La Paz: le soir de notre arrivee, on s'est retrouve, avec Damian, dans une taverne avec de la musique andine live. C'etait super. J'avais l'impression d'etre dans un bar paume de la Croix Rousse, ou y'a que des locaux. Super ambiance! Les gens, voyant qu'on n'etait pas d'ici, venaient nous parler, nous invitaient a danser... Tout simplement indescriptible! Ca restera un super souvenir! Et pour info , le nom de la taverne c'est le Bocaisapo, au cas ou vous passiez par la... ca vaut le detour!

 

Puis nous sommes alles a Copacabana pour la Fete de la Croix.

 

Et apres cela, je suis alle seul sur l'Ile du Soleil qui se trouve sur le Lac Titicaca. A l'arrivee je me suis trouve un petit hostel en hauteur (dure, dure la montee avec le gros sac), mais avec une vue de psychopathe!!! Et la, je suis de retour a COPACABAAAANA!!! Et je retourne tout a l'heure sur La Paz... mais je n'ai aucune idee de la prochaine etape! No Se!!! Vamos a ver!... comme ils disent ici!

 

 

 

"Le Bus des Nuages" sur la route entre Salta et San Antonio de los Cobres.

The "Bus to the Clouds" on the road Salta - San Antonio de los Cobres (in the North of Argentina).

 

 

Sur l'Altiplano, en se dirigeant vers les Salinas Grandes, les paysages sont pleins de Lamas (ici en photo) et de vigognes.

Pour info, les 4 grands camelidés d'Amérique du Sud sont : Lama (grand et domestique); Guanaco (grand et sauvage); Alpaga (petit et domestique); Vigogne (petit et sauvage). D'ailleurs ces dernières ont longtemps été en voie de disparition, vue la qualité de leur laine... mais je vous rassure, elle sont bien protégées maintenant!

Vicugnas and lamas on the Altiplano, on the way to the Salinas Grandes.

 

 

Maimara est connue pour 2 choses: son cimetière surréaliste tout en couleurs, et la "Palette des Peintres" (les formations rocheuses colorées, au fond).

The little village of Maimara is famous for its cementery and for its coloured rocks (in the background).

 

 

Iruya, petit village perdu au Nord de l'Argentine.

Iruya, a lost village in the North of Argentina.

 

 

Et bien sur, à l'arrivée en Bolivie (à Villazon), on est tout de suite accueilli par Evo (Morales), le premier président indigène d'un pays sud-américain.

Of course, as soon as we arrive in Bolivia, Evo (Morales) is greeting us.

 

 

La Valle de los Machos, dans les environs de Tupiza. Je vous laisse deviner pourquoi elle porte ce nom... C'est également dans les environs de Tupiza que sont morts les fameux Butch Cassidy et Sundance Kid: j'ai d'ailleurs hâte de voir le film à mon retour! 

The Valle de los Machos, in the surroundings of Tupiza. By the way, it's around Tupiza that died the famous Butch Cassidy and Sundance Kid.

 

 

Alors, après cette petite balade, dans les environs de Tupiza, avec Damian, on devait prendre un train pour aller à Uyuni. Sur la photo, à gauche, c'est notre train... et à droite le bus qui va nous permettre de retourner en ville! Je vous rassure, on a réussi à prendre les deux!

Just after this little walk, with Damian, we had to take a train (on the left) to go to Uyuni... but we almost missed it as on the right is the bus that brought us to Tupiza to take it.

 

A Uyuni, on n'a pas fait de vieux os, la ville ne vaut vraiment pas le detour; mais on a fait un circuit de 3 jours, en 4X4, dans ses environs. La première étape, c'était son fameux Salar et je dois bien avouer qu'au début j'ai été complètement soufflé...

We went for the 3-day tour, in 4X4, around Uyuni. The first stage was in the desert of salt, and I have to admit that I was totally blown...

 

 

...mais après avoir bu un bon maté...

...but after drinking a good mate...

 

...et mange un petit en-cas...

...and eating an apetiser...

 

 

...j'ai repris des forces, et là, Spiderman n'a plus fait le malin! 

...I got stronger, and then, Spiderman got into trouble!

 

 

Alors! C'est qui l'papa???

So! Who's the daddy??? [All the girls shouting with hystery: "It's Nicooooooo!"]

 

 

Et après ce petit rêve, je me suis réveillé... et on est allé voir le superbe lever de soleil sur le Salar d'Uyuni.

And after this sweet dream, I woke up... and we went to watch the beautiful sunrise over the Salar of Uyuni.

 

 

Au fond, le Volcan Ollague toujours en activité.

In the background, the Volcano Ollague.

 

 

Les nombreuses lagunes du Sud-Ouest bolivien attirent de nombreuses espèces de flamands roses...

In the lakes of South-West Bolivia, we can see various species of pink flamingos...

 

 

...même les plus rares!

...even the rarest!

 

 

Alors, je sais pas trop ce qu'il y a dans ces lagunes, mais j'ai évité d'y mettre les doigts. En tout cas, la Bolivie est quand même un pays bizarre: on peut fumer dans les lieux clos, mais pas dans les grands espaces...

I don't know what's in these lakes, but I definitly avoided puting my fingers inside...

 

 

Pendant ce circuit autour du Salar d'Uyuni, on voit quand même de superbes paysages... le seul problème c'est qu'y'a toujours un con pour gâcher la photo!...

During this tour, the landscapes were just great...the problem is that there´s always a silly guy to spoil the pictures!...

 

 

Le magnifique Arbol de Piedra. On se demande si Dali ne s'en serait pas inspiré...

The wonderful "Stone Tree".

 

 

Les Beatles revisités à la Laguna Colorada : George "Nico" Harrison, Paul "Damian" McCartney, Ringo "Juanxo" Starr et John "Sam" Lennon.

The Beatles revisited.

 

 

3ème et dernier jour du circuit: lever hyper tôt (4h30, j'ai pas l'habitude), pour aller voir les geysers. Mais c'est vrai que ça en vaut la peine. Eh puis il faut signaler qu'ils se trouvent à 4870m. Pour la première fois de ma vie, je me trouve donc au-dessus du Mont Blanc... et sans effort! Mis à part qu'il fait -15ºC!

On the last day of the tour, we went to see the geysers (4870m). For the first time in my life, I was higher than the Mount Blanc (4807m)... but -15ºC!

 

 

Mais, heureusement, quelques instants plus tard, les bains chauds. Le seul problème, c'est de se mettre en maillot. Là, c'est tout dans la tête! Et une fois qu'on y est, l'autre problème, c'est d'en sortir!...

And just after that, we went bathing in hot springs! So good! The only problem was to put on the swimming suit, as it was really cold outside!... and as well getting out was really difficult!

 

 

Cette photo est un petit résumé des paysages traversés dans le Sud-Ouest bolivien.

This picture is a summary of all the landscapes seen in South-West Bolivia.

 

 

Alors, en fait, cette photo aurait dû être suivie d'une autre photo de Damian et moi au sommet du Licancabur (5960m)... mais bon, nous n'aurons jamais fait cette ascension... ou du moins, pas encore! (la mousse blanche, à nos pieds, ce n'est pas de la neige, mais c'aurait pu, vu le froid!)

With Damian we planned to climb the Licancabur Volcano (5960m, in the background)... but we finally couldn't even attempt it... So in fact, this picture was suposed to be followed by another one of us on top of it... Next time!...

 

 

Notre "hostel-camp de base" pour réaliser cette non-ascension se trouvait derrière nous, et nous offrait tout de même une superbe vue... mais pas de chauffage et à midi le repas a été sommaire. Je vais vous faire rêver: riz blanc (sans sauce) et 2 oeufs durs! Miam!

This is the view that we had from our "hostel-base-camp".

 

 

La Valle de la Muerte, à quelques km de San Pedro de Atacama , au Nord du Chili. Cette région désertique offre vraiment des paysages magnifiques (va falloir que vous m'aidiez à trouver d'autres adjectifs que "magnifique, superbe, splendide...").

After the Uyuni Tour, we went to San Pedro de Atacama (North Chili). Here is the Death Valley.

 

 

Alors, là, on a l'impression que je fais le malin... eh bien NON!!!! Je Flippe!!!

Here, I have to admit that I'm scared... even if I don't look like!

 

 

 

Et petit coucher de soleil sur l'une des dunes de la Vallée de la Lune, dans le Désert d'Atacama.

Sunset in the Moon Valley, in the Atacama Desert.

 

 

Toujours le même!... Par contre, il a l'air en super forme: il saute tellement haut qu'on ne voit pas sa tête! Sinon, pour ceux que ça intéresse, au fond, c'est le cône du Licancabur, vu depuis la Vallée de la Lune.

Still the same!...

 

 

Le ciel du désert d'Atacama est hyper pur (pas de polution, de poussière, de lumière et comme c'est un désert, pas de nuages non plus). Ça permet donc de voir (au télescope quand même!) des nuages et amas d'étoiles, entre autres, ainsi que Saturne, ici. Je vous assure qu'en photo ca ne rendra jamais aussi bien que ce que j'ai vu. J'avais l'impression d'ouvrir un de mes livres d'enfant sur les étoiles et les planètes!

The sky in the Atacama Desert is one of the purest in the world. This allowed me to see Saturne as I've never seen it before (with a telescope, anyway).

 

 

A Calama, pendant le rapide passage dans cette ville minière, pour retourner en Bolivie, ce graphiti d'Allende attire mon attention.

Before leaving Chili, we go through Calama, where I notice this graphiti of Allende.

 

 

Eh puis, c'est l'arrivée à La Paz. Ville incroyable (tiens, j'ai trouvé un autre adjectif!), ville de tous les extrêmes! J'adore!!!

And then, we arrive in La Paz.

 

PS: Bon alors, j'espere que vous avez bien apprecie les photos, parce qu'ici c'est une vraie galere pour les telecharger...

PPS: Sinon, je n'ai pas eu de nouvelles du 1000eme... :(  Alors, soit cette personne est tres timide; soit elle a cru que je bluffais pour le cadeau; soit c'est DelX qui a eu la flemme de lire le texte et qui est passe directement aux photos... ;) Bon, si c'est l'une des 2 premieres solutions, il n'est pas trop tard!

 



Publié à 11:31, le 7/05/2009,
Mots clefs : desert d'Uyunifiesta de la cruzAtacamaIsla del solLa paz
Lien

Altitude

Tout d'abord, je viens de jeter un oeil au blog (ca arrive), et viens de voir que vous etiez presque venus visiter le site 1000 fois. Waouh!!! Alors, tout d'abord, MERCI! parce que ca fait plaisir. Et pour le 1000eme, faudra bien mettre un petit commentaire... parce qu'y aura un petit cadeau au retour!

 

Et en parlant de retour, la bonne nouvelle (pour moi), c'est que j'ai pu repousser la date de 3 mois!!! Eh oui, le retour ne sera donc pas fin mai, comme prevu au depart, mais le 20 aout!!! Yaaahhhhhaaaaa!!! Donc 3 mois de plus, qui vont me permettre d'aller plus au nord de l'Amerique du Sud!

 

Sinon, la, je suis dans la capitale la plus haute du monde: La Paz, en Bolivie! C'est a plus de 3600m! Mais avant de vous parler de La Paz, revenons-en au parcours!

 

Depuis, la derniere fois (Humahuaca, au Nord de l'Argentine), je me suis d'abord dirige vers un bled paume mais hyper charmant, Iruya, et puis de la, je suis alle vers un village encore plus perdu, San Isidro. Pour y acceder, 2 solutions: passer par la vallee, et traverser le torrent une bonne dizaine de fois; ou bien, passer par le sentier a flanc de montagne (ma solution, puisque j'avais pas envie de me mouiller les pieds...). J'ai decide de passer la nuit a San Isidro, ou l'electricite n'arrive pas encore, mais ils viennent d'installer les poteaux, et ca devrait arriver dans quelques semaines. La tenante de l'auberge m'expliquait d'ailleurs, qu'en periode estivale, ses 2 enfants faisaient l'aller-retour par intermittence, tous les jours (environ 5 heures aller-retour), pour aller chercher les produits frais (lait, beurre, etc...). Donc, je peux vous assurer qu'ils attendent l'electricite avec impatience!

 

Apres cela, direction Yavi, toujours en Argentine, mais plus qu'a quelques kilometres de la Bolivie. Eh puis, me voila en Bolivie. Le passage de la frontiere se fait a La Quiaca (a 5121km d'Ushuaia), en Argentine, et on arrive a Villazon, en Bolivie. Villazon, c'est l'Andorre du coin, pour vous faire une image... ce qui veut dire, que le 1er truc a faire, une fois arrive, c'est d'acheter son billet de train pour en partir!

 

Et me voila donc a Tupiza. Et la, a la descente du train, qui vois-je? Damian, l'un des Argentins de Tilcara. Le seul "survivant": tous les autres sont de retour au boulot! Il avait l'intention de partir vers Uyuni, mais n'avait pas de billet pour quitter Tupiza. Finalement, il decide de rester quelques jours de plus a Tupiza, et depuis, on a fait le chemin ensemble jusqu'a La Paz. Quant a Tupiza, on a l'impression d'etre dans un western de Sergio Leone, au niveau des paysages. C'est d'ailleurs a quelques kilometres de la que sont morts Butch Cassidy et Sundance Kid.

 

Apres quelques jours, direction Uyuni, la ville en elle-meme ne merite pas qu'on s'y arrete, mais les paysages autour sont tout simplement fantastiques (je vous laisserai juger par vous-meme avec les photos... si j'arrive a les charger). Donc, circuit de 3 jours en 4X4 a travers le Salar d'Uyuni (le plus grand au monde), et le Sud-Ouest de la Bolivie. Puis, avec Damian, on quitte le groupe au pied du Volcan Licancabur (5960m), avec l'intention d'en faire l'ascension. Ca ne restera qu'une intention, puisque, malheureusement, le prix pour en faire l'ascension depasse nos budgets.

 

On en reste donc la, et on traverse la frontiere direction San Pedro de Atacama, au Chili. Et encore une fois, il y a une Vallee de la Lune. D'ailleurs, j'ai vu que dans les environs de La Paz, il y a aussi une Vallee de la Lune... je crois que c'est un signe... Et donc Vallee de la Lune a San Pedro, tout aussi belle que celle en Argentine, bien que tout autant differente. Et puis, le surlendemain, soiree d'observation des etoiles! Genial! Un ciel hyper limpide (pas de polution, pas de nuages...)! En prime, on a meme vu Saturne!

 

Apres cela, retour en Bolivie. Ici, c'est le paradis! Tout est 3 fois moins cher... au moins! Ca fait vraiment du bien au portefeuille! :)On a donc quitte le Chili hier a 6 heures du matin de Calama (ville miniere tres riche, a 2 heures au N-O de San Pedro). On est arrive a Uyuni, et on est directement reparti direction La Paz. Arrivee ce matin a 7 heures!... Creves! Le pire a quand meme ete le bus entre Uyuni et La Paz, de nuit! En entrant dans le car, y'a un Israelien qui nous dit que le Lonely Planet previent que le bus est "Icy and shaky". Pendant la nuit on se trouve obliges de demander au chauffeur qu'il ouvre la soute a bagages pour qu'on sorte nos sacs de couchage... on etait congeles!!! Comme quoi, les guides de voyage ne disent pas que des conneries...

 

Et donc, ce matin, arrivee a La Paz! Ville hyper bruyante et polluee... mais atmosphere geniale. On est alle faire un tour au marche de l'Alto qui surplombe la ville de 500m. Ca m'a vraiment rappele ma "Querida" Indonesia! Eh puis, ca fait plaisir de revoir des enfants qui sourient!!! Et on en a profite pour manger un peu de porc cuisine au four... avant qu'il n'y en ait plus...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 12:22, le 1/05/2009, La Paz
Mots clefs :
Lien

Por el Suelo

Bon alors, pour ceux qui essaient de suivre mon voyage... et a qui je souhaite bon courage, voila la suite (et pour les autres, passez directement aux photos):

 

Apres San Juan, Mathieu et moi avons chacun repris notre route: lui vers le Chili, et moi vers le Nord. Je suis donc arrive a Tucuman, ville ou a ete signee l'Independance de l'Argentine.

 

De la, je me suis dirige a Taffi del Valle, petite ville montagnarde. C'est la qu'avec Yves (un Francais... encore), Alejandro (un Italien) et Rodrigo (un Argentin... et oui y'en a!) on est parti a la peche pour une journee. Forcement, on nous avait envoye a un endroit sans poisson, alors on est revenu bredouille. Je vous promet que ca venait pas de nous: j'etais avec des pros! Mais bon, on a vu de superbes paysages, genre le village de hobbits du Seigneur des Anneaux!

 

Puis, direction Cafayate, connu pour sa Quebrada (canyon), et son Torontes (un vin blanc type Riesling... et oui, les Argentins font aussi du blanc, et je dois reconnaitre qu'il n'est pas mauvais du tout!). Ensuite, direction Tilcara (sans passer par Salta, mais en passant par Cachi et les vallees Calchaquies, avec les belles maisons en chaux).

 

A Tilcara, un petit groupe super sympa s'est forme... et j'en etais l'intrus: le seul etranger! Eh oui, enfin , je ne me retrouvais qu'avec des Argentins. Je peux vous assurer que j'ai l'impression que mon espagnol a vraiment progresse... meme si je lachais prise par moment. Le groupe c'etait: Flor, Cecilia, Betiana, Marco (tous de Buenos Aires), Maxi (Mar del Plata) et Damian (Quiroga, a 400km de BA). Revenons-en a Tilcara. C'est un petit village qui se trouve dans l'autre Quebrada tres connue d'Argentine: la Quebrada d'Humahuaca (site Unesco pour info). De la, on en a profite pour aller a Purmamarca, connue pour sa colline aux Sept Couleurs, puis aux Salinas Grandes.

 

A Tilcara, une super opportunite s'est produite: c'etait la Semaine Sainte et un pelerinage de 3 jours pour aller "chercher" la Vierge de Copacabana etait prevu dans les montagnes environnantes. Depart a 23h le lundi avec marche de nuit a la lumiere de la lune et retour le mercredi pour ramener la Vierge a Tilcara... le tout au son des sikus (flutes de pans) et des tambours. Du groupe, seule Flor et moi etions motives, mais on a trouve d'autres personnes motivees (Argentins, Europeens, Francais... c'est fou ce qu'il y a comme Francais dans le coin!...). Le souci a ete de trouver une tente; mais bon, une heure avant le depart, j'en ai degote une. Le souci c'est qu'elle n'avait qu'un seul toit... mais bon, d'apres les locaux on se trouverait au-dessus des nuages, donc pas de souci. Pour info, Adrien, nickel la tente: avec 4 sardines, c'etait plante en 2 minutes!... Mais bon, la 1ere nuit pas de souci: puisqu'il a plu pendant qu'on marchait, et pas pendant qu'on dormait... Mais la 2eme, il a bien plu...faut croire que les nuages ont decide de monter plus haut que d'habitude pour nous embeter. Et donc on s'est retrouve avec des duvets trempes. Et le matin on marchait donc dans la boue, apres un reveil dans le brouillard. C'etait quand meme assez mystique ce reveil dans un lieu de pelerinage sous le brouillard! Et puis marcher avec tous les groupes de sikus, c'etait magique. Limite psychedelique au bout de 3 jours!...

 

Sinon, pendant la marche de nuit, j'ai eu mon premier mal de l'altitude (comme l'oxygene se rarefie, les cellules apportent moins d'oxygene aux organes). Je voyais trouble (ce qui n'est pas super rassurant quand on marche sur un petit sentier a flanc de montagne!). Quand j'ai dit ca aux locaux, ils m'ont dit de prendre des feuilles de coca, comme tout le monde. Je dois reconnaitre que j'etais sceptique, mais ca a marche! En fait, les feuilles liberent une substance qui permet d'accelerer le rythme cardiaque et donc d'apporter plus de sang oxygene aux organes. Par contre, les feuilles ne se machent pas, mais se placent entre la joue et les gencives (vous savez, la ou le dentiste met son aspirateur a salive). Et il faut attendre que ca agissent. Et une fois que leur effet ne se fait plus sentir, on ne les recrache surtout pas dans une poubelle, mais on les rend a la Pachamama ("La Terre Mere")... por el suelo! Une fois le pelerinage termine (c'est fou, pendant ce genre de voyages, on fait des choses qu'on n'aurait jamais pense faire... Nico en pelerinage!...Wow!), direction Humahuaca (la ville... ou plutot le grand village) et le Mirador del Hornocal a quelques km. Vision magique!!! On s'est tout simplement retrouve au bon endroit, au bon moment!

 

Puis retour au sud (je sais c'est vraiment bizarre comme voyage!), plus precisement a Salta, ou je ne m'etais pas arrete la premiere fois, et ou j'ai dit au-revoir aux derniers survivants de ce super petit groupe.

 

Et hier, j'ai donc repris le bus (a nouveau en solitaire) pour aller de Salta a San Antonio de los Cobres (a l'Ouest, direction le Chili). C'est entre ces 2 villes que passe le fameux "Train des Nuages". J'ai donc, en quelque sorte, pris le "Bus des Nuages". En 5 heures, je suis passe de l'ete humide a l'hiver sec; du jour a la nuit; de 25-30º a 0º; et surtout de 1200m a 3800m! Et je me suis retrouve dans une petite ville perdue dans la Puna (le plateau andin). Et la, j'ai sorti toutes mes affaires d'hiver disponibles (merci encore aux Bleus pour la super veste!!!). Mais le pire, ca a ete ce matin au reveil... quand j'ai vu la ville!... genre ville miniere abandonnee. Pas grand monde! Pas de bus pour aller ou je voulais (Abra Pampa - au Nord, pres de la frontiere bolivienne)! Re-pas de bus pour aller au plan B (Purmamarca)! Et me voila presque bloque au milieu de nulle part! Et j'ai donc du faire mon "gringo", et pour quelques pesos, j'ai quand meme pu mettre en place le plan B: retour a Purmamarca (avec une excursion de touristes), via les Salinas Grandes (pour la 2nde fois); puis Maimara (a quelques km au sud de Tilcara) en remiss (voiture-taxi local); et enfin bus pour Humahuaca, d'ou j'ecris en ce moment. Bon, j'admet que sans carte, c'est pas gagne... mais avec un petit effort d'imagination!... :)

 

Quelques photos pour DelX:

 

 

Et au Milieu coule une riviere... c'était sur la route du retour après notre journée de pêche infructueuse à Taffi del Valle.

On the way back, after a fishing day, near Taffi del Valle (I have to admit that we didn't get any fish).

 

 

Les ruines pré-hispanniques de Quilmes.

Pre-hispanic ruines of Quilmes.

 

 

La Quebrada de Cafayate vue depuis les lunettes d'Yves.

The Quebrada de Cafayate from Luc's point of view.

 

 

La ville de Cachi.

Cachi.

 

 

Le Cerro de los Sietes Colores (La Colline aux Sept Couleurs) à Purmamarca. Je vous laisse compter.

The Hill of the Seven Colours, in Purmamarca.

 

 

Les Salinas Grandes, près de Purmamarca.

The Salinas Grandes, near Purmamarca.

 

 

Avec Maxi et Flor... du bout des doigts.

With Maxi and Flor... I'm so strong!...

 

 

Ça c'est sur le retour d'Abra Corral. Je vous laisse imaginer le chemin aller, éclairés seulement par la Lune...

With Flor, we took this path at night-time, during easter week, with thousands of other pilgrins. Luckily, there was the moon light!

 

 

... alors, si, en plus, on a le mal de l'altitude... mais heureusement, voici le remède local : les feuilles de coca... Concentré le Nico!!!

Against altitude sickness, the best natural treatment is coca leaves. 

 

 

Et voici le camp avec l'église où se trouve la Vierge de Copacabana que les pélerins viennent ramener à l'église de Tilcara. Et comme vous pouvez le voir: il n'y a pas de nuages...

This is the place where is the Virgen of Copacabana. We'll bring her back to Tilcara with all the pilgrins, after a 3-day pilgrimage.

 

 

Et voici la chapelle à côté de l'église de Punta Corral.

Here is the chapel, on the side of the church.

 

 

Le retour vers Tilcara se fait sous le bruillard et la pluie avec Pigua (Argentin de Salta), Elizabeth (Pays-Bas) et Flor (Argentine). Les pélerins, eux, sont partis à l'aube... mais vu que c'est une procession, il ne nous faudra pas longtemps pour les rattraper.

The way back with the rain.

 

 

Et voici la Wiphala. C'est le drapeau des peuples primitifs d'Amérique du Sud que partagent les Nord-Argentins, Boliviens, Péruviens et Ecuadoriens.

This is the Wiphala - the flag of the pre-hispanic people of South America.

 

 

L'un des nombreux groupes de sikus, escortant la Vierge vers Tilcara.

There were lots of groups playing Andean music and carrying the Virgen back to Tilcara.

 

 

A la station de Tilcara, en attendant le bus pour Humahuaca.

At the bus station of Tilcara.

 

 

Et bien sur, Tilcara, ca restera pour moi les super tortillas jamon y queso (sorte de gros empanada jambon-fromage)... délicieux!!! Et vu que ça se trouve à 2 pas de la station de bus, c'est le top pour attendre le bus!

The gorgeous ham and cheese tortilla of Tilcara. Mmmmh!

 

 

D'Humahuaca, on se dirige vers le Mirador del Hornocal. Avec la Belle Equipe: Bet, Maxi, moi, Ana (une Argentine qui s'est joint à nous), Damian (en haut), et Flor et Cécilia (en bas)... il ne manque que Marco.

From Humahuaca, we go to the Mirador del Hornocal.

 

 

Et voici el Hornocal. Moment magique! Ce jour-la, la lumière était incroyable. On a vraiment eu une chance incroyable : être dans ce lieu-là, au bon moment... j'en suis encore tout retourné!!!

And here is El Hornocal! Great moment. The light was just exceptional when we got there!

 

 

On ne peut qu'être en admiration devant un tel spectacle!...

With such view, the only thng that you can do is admiring!

 

 

El Principito... dans ma chambre de Salta. Ça fait toujours du bien de se faire rappeler les bases!

The Little Prince: "The essential is not visible with the eyes". This was in my room in Salta, and I have to say that it's always good to remember the basis.

 

 

 



Publié à 20:05, le 14/04/2009, Humahuaca
Mots clefs : quebradasbus des nuagespor el suelopachamamapelerinage
Lien

Paysages lunaires

Voila! J'ai enfin quitte Buenos Aires pour un petit bout de temps! En principe je ne reviendrai que pour le retour en France... comme vous pouvez le deviner, je n'ai donc pas trop hate d'y retourner...

 

Quelques jours apres ce fameux et superbe concert de Manu chao a B.A., je me suis donc dirige vers Mendoza, la capitale du vin en Argentine. Je m'attendais a voir une petite ville charmante, et j'y ai trouve une ville, avec un certain charme, effectivement, mais sans plus. J'ai pas adore. Eh puis, a Maipu, a quelques kilometres de la ville, on peut faire la tournee des bodegas (caves) a velo... le probleme c'est que c'est assez touristique, et surtout, la route qui mene aux caves est un genre de Route Nationale bien frequentee par les camions. Ca change de la France où les caves sont perdues au milieu de la campagne...

 

Je me suis donc assez rapidement enfui de Mendoza, et suis alle quelques kilometres au sud (ici le rapport aux distances n'est pas le meme qu'en France, donc quand je dit "quelques", ca signifie plusieurs centaines), dans un endroit peu connu et pourtant sublime, le Parc de Payunia, qui regroupe un nombre incroyable de volcans eteints. C'etait genial! Eh puis il y a eu l'hebergement: le gars de l'auberge de jeunesse "El Capitan" etait tout simplement incroyablement gentil. Avec sa voiture, le dernier jour, il nous a meme permis de rattraper un bus qu'on avait loupe! A fond dans les rues de Malargue!...

 

Apres cela, j'ai suivi les conseils de "Mi Luz", et je suis alle au Puente del Inca, quelques kilometres avant la frontiere avec le Chili. De la, je me suis raproche de l'Aconcagua. A ce moment, je n'avais qu'une envie: repartir en rando, avec la tente! Mais bon, je vais attendre la Bolivie. En fait a ce moment, je dormais a Uspallata, c'est dans cette region qu'a ete tourne "Sept Ans au Tibet".

 

Et a partir de la, le mot d'ordre c'etait Cap au Nord! Mais avant cela, avec Mathieu, un Francais que j'ai croise a Mendoza, on a loue une voiture (2½ jours) pour voir les 2 grands Parcs de la region: le Parc Ischigualasto (plus connu sous le nom de "Vallee de la Luna") et le Parc Talampaya. Le premier est connu pour ses fossiles de dinosaures et ses sculptures naturelles; le deuxieme pour son canyon qui rappelerait les canyons de l'Utah. Je vous laisse juger avec les photos...

 

 

Petite degustation de vin a Maipu, a quelques kilometres de Mendoza

Tasting some wine in Mendoza

 

 

 

Le splendide Parque Payunia avec ses crateres et dômes volcaniques a perte de vue

Volcanoes in Parque Payunia, south of Mendoza

 

 

 

Le volcan Payen Liso domine le Parc volcanique de Payunia, dans un cadre sublime

The Payen Liso Volcano

 

 

 

Ici, la sieste c'est sacre! En arrivant dans le Nord-Ouest de l'Argentine, ce qui m'a surpris c'est que tout le monde fait la sieste (en general de 13h a 17h), et donc tous les magasins sont fermes a ce moment-la... (je vous laisse donc imaginer a quoi peuvent ressembler les villes un dimanche a 15h...)

Anytime, anywhere, nap is very important here

 

 

Le Pont de l'Inca (Puente del Inca). En fait, ce serait les Incas qui en detournant les eaux sulfureuses volcaniques des montagnes auraient construit ce pont. Impressionant!

El Puente del Inca, on the road to Chile. It is said that Incas built it thanks to sulfuric waters

 

 

Au fond c'est l'Aconcagua! 6959m. Ce serait le plus haut sommet du monde s'il n'y avait pas la chaine de l'Himalaya... En haut a droite, le serac (glacier) fait 300m d'epaisseur...

On the background is the Aconcagua (6959m)

 

 

L'Aconcagua est derriere nous, et maintenant il faut redescendre...

The road from Aconcagua

 

 

Il parait que des scenes de "Sept ans au Tibet" ont ete tournees ici. En tout cas le paysage etait magnifique.

Few landscapes of "7 years in Tibet" were taken here... Calm down girls! it's not Brad Pitt on the picture... just me!

 

 

Sur les routes d'Argentine. Les routes sont droites, mais elles ne sont pas plates du tout : on dirait des grand huit! Ici, Mathieu est au volant... et j'en profite pour prendre des photos.

On the road! They are strait, but not flat : they really look like roller coaster

 

 

Eh puis, le probleme c'est que la nuit, il y a des obstacles : ici des ânes. En fait, des les premiers instants d'obscurite, on a failli se prendre une vache, et apres on a roule plus cool!... Mais, il faut reconnaitre que la conduite en Argentine est assez bizarre: entre les vaches, ânes, chevaux sur les routes à n'importe quel moment de la journee (mais surtout la nuit puisque le bitume emmagasine la chaleur et qu'il fait froid dans le desert), les gens qui conduisent n'importe comment (pas tous, mais bon...), et les bosses dignes de Space Mountain, il faut bien rester concentré!

The problem when you drive at night is that you have to be very careful...

 

 

Le sanctuaire de la Difunta Correa, entre San Juan et San Agustin de la Valle Fertile. En fait, beaucoup de gens, et en particulier les routiers, lui suscitent une devotion particuliere. En gros, c'est un peu la Bernadette Soubirous locale (meme si elle n'a pas ete sanctifiee...).

In the sanctuary of Difunta Correa, There are lots of offerings from truck drivers

 

 

Sur la route dans le Parque Ischiguilasto, plus connu sous le nom de "Vallee de la Lune"

On the road, in the Parque Ischiguilasto, also known as Valle de la Luna (Moon Valley)

 

 

Un des paysages de la Vallee de la Lune

Dead tree in the Valle de la Luna

 

Eh non! Je ne suis pas en Egypte!... mais c'est peut-etre la prochaine destination?!...

No! This is not the Sphinx... or just the argentinian one!...

 

 

Un des paysages "lunaires" de la Vallee de la Lune

Moonage Daydream

 

 

Ca m'a donne faim tout ca!...

Feeling hungry now!...

 

 

Mais, où est Charlie?

Where is Brian?

 

 

Pour s'ameliorer en espagnol, il faut lire!... beaucoup!...

If I want to improve my Spanish, I got to read...

 

 

Serait-ce une hallucination?...

Is that a hallucination?...

 

 

Obelix a du souci a se faire!!! J'ai trouve de la potion magique!

Obelix's got to worry a little bit... I got the magic potion!

 

 

La region de San Juan, vue depuis la pre-Cordilliere. A ce moment , on avait pris des Argentins en stop... le monde a l'envers!...

San Juan area from above

 

Et voici Rodeo! C'est l'un des meilleurs spot de planche-a-voile au monde.  Le vent souffle fort ici (120km/h quasiment tous les apres-midi)

Rodeo, one of the best spot to practice wind-surfing

 

PS: Pour ceux qui pensaient que j'avais l'intention de ressembler au Che en me laissant pousser la barbe, j'ai tout rasé recemment... En fait, a Iguazu, apres voir vu les chutes cote bresilien, a mon retour cote argentin, avant de me laisser passer, le douanier argentin a regarde la photo de mon passeport pendant au moins 5 minutes (bon d'accord, j'exagere, mais au moins 30 secondes, et ca m'a paru 5 minutes). J'ai donc decide de ressembler de nouveau a la photo qu'il y a a sur mon passeport...

 



Publié à 01:59, le 22/03/2009, San Juan
Mots clefs : Valle de la LunaTalampayaIschigualastoPuente del IncaPayuniaaconcaguamickey
Lien

La Vida Tombola... ou Manou Tchao en concert a Buenos Aires!!!

Alors, je dois dire que le concert de "Manou Tchao" a ete formidable. Un grand show de... 3 heures! (sans stop!). C'etait dans le cadre de sa tournee "Tombola Tour". Entre Iguazu et ce concert, je dois reconnaitre que j'ai du mal a trouver les superlatifs! Il faut le vivre pour comprendre.

C'etait donc au Luna Park : un lieu culte a Buenos Aires. C'etait un stade de boxe (genre palais des sports) avant, et maintenant c'est devenu une salle de concert. Mais c'est aussi ici que Maradonna s'est marie, par exemple...

 

J'y etais avec Gerardo... mais dès les premieres secondes du concert, on s'est perdu. D'entree, y'a eu un pogo qui nous a separe... et ce pogo a dure les 3 heures du concert! Au fait Seb, les pogos de Ska P, aux Eurocks, c'etait rien a cote d'ici! Les gens sont completement "locos" ici, et c'est ca qui a rendu le concert genial! Eh puis sur La Vida Tombola qui parle de Maradona, ou sur Clandestino avec "Argentina Clandestina", quand tout le public chante ca fout vraiment des frissons. Et aussi toutes les chansons que j'oublie. Je suis encore sous le charme de ce concert... c'est definitivement l'un des meilleurs que j'ai vu! En plus, faut rappeler que Manu Ciao a pas mal d'attaches ici. Et concernant le concert, y'avait aussi les classiques comme Mala Vida, d'ailleurs pendant quelques secondes j'ai pense au Sirius... puis j'ai ouvert les yeux, et j'ai vu la difference!!! :) C'etait enorme!!!

 

Et apres ca, avec Gerardo et Stephanie, on est alle a une peña (a la Boca!). J'ai donc pu pratiquer les quelques pas de Chacarera que j'avais appris a Lyon avec Iwo et Wendy. Mais bon, j'avais vraiment l'air ridicule. Mais c'etait bien sympa! Au fait, une peña, c'est un endroit ou les gens dansent sur des danses folkloriques, du Nord de l'Argentine. Comme quoi, y'a pas que du tango a Buenos Aires.

 

Maintenant, la prochaine destination c'est Mendoza, au pied de la Cordillere des Andes, juste avant Santiago du Chili, mais toujours en Argentine. E apres direction le Nord...

 



Publié à 10:37, le 8/03/2009, Buenos Aires
Mots clefs : peñaLuna ParkManu CiaoBuenos Aires
Lien

Carnavalia

Tout d'abord, je dois dire que ces derniers jours, j'ai eu une tres grosse pensee pour Huguette et Daniel. En fait, quand j'etais petit ils sont revenus du Bresil avec... des photos. Et ce sont ces photos qui m'ont, pour la premiere fois, donnees l'envie de voyager. Donc grosse dedicace!

 

Mais reprenons: apres l'anniversaire d'Andre (l'Americano-Uruguayen), au lieu de rentrer tranquilement a Buenos Aires, il y a eu (encore) un changement de plan. Ricky, l'autre Americano-Uruguayen, nous a convaicu d'aller a La Pedrera pour voir le Carnaval... et je dois dire qu'il a bien fait. C'etait tout simplement genial! Bon d'accord, ca ne valait certainement pas Rio, mais bon... Une vraie ambiance locale et tres festive!

Ensuite, avant de rentrer a Buenos Aires, je suis passe par Colonia, petite ville coloniale (comme son nom l'indique...) hyper tranquille en Uruguay et qui fait face a Buenos Aires. Mais a cet endroit, le Rio de la Plata est deja tellement large qu'on ne voit pas Buenos Aires.

 

Et puis, de B.A., je me suis dirige vers les Chutes d'Iguazu. Des mon arrivee, une grosse pluie tropicale me souhaitait la bienvenue. Mais une fois face aux chutes, c'est un spectacle formidable! Tout simplement gigantesque. Et ici, comme au Perito Moreno, le bruit aussi donne une impression encore plus gigantesque aux cascades.

Je dois aussi dire que j'ai eu la chance de prendre des le debut un bateau qui m'a permis de decouvrir les cascades depuis le lit de la riviere Iguazu, en bas des chutes. C'est-a-dire petit a petit. J'avais l'impression d'etre un explorateur... meme si le bateau etait plein de gens comme moi... j'avais quand meme l'impression d'etre dans la peau de la premiere personne qui decouvre ces chutes. C'etait tout simplement un sentiment et une impression fantastiques!!!

 

Snon, ce week-end, je serai de retour a Buenos Aires; et si vous me cherchez, je serai au Luna Park (qui n'est pas un parc d'attraction)...

 

 

Quelques instants avant le debut du defile, c'est une tradition de faire un feu et de mettre les "tam-tams" autour. C'est certainement pour chauffer les peaux...

Few minutes before the Carnaval of La Pedrera

 

 

Et bien sur, les danseuses precedent les percussionistes

And then, it's time for Carnaval

 

 

 

Mais le carnaval, c'est avant tout une fete populaire

Carnaval is very popular in Uruguay

 

 

 

Colonia semble vivre dans un autre temps 

Colonia is an Uruguayan colonial city facing Buenos Aires, which seems living in another time

 

 

 

Ile perdue au milieu du Rio de la Plata

Lost island in the middle of the Rio de la Plata

 

 

 

Les Chutes d'Iguazu, cote argentin

Iguazu Falls from the argentinian side... just amazing!!!

 

 

 

Speciale dedicace aux collegues: un "Bleu Voyages"... toujours avec son papillon

With a butterfly

 

 

 

Cote bresilien, la vue est vraiment fantastique... mais pour les sensations, le cote argentin reste incroyable 

Brasilian side is much more scenic... but less breathless than the argentinian one

 

 

Et voici ou vous pourrez me trouver ce samedi!!! Yeah!!!!!!

If you're looking for me on saturday, I'll be at Manu Chao's concert, in Buenos Aires!!! Can't wait anymore!!!

 

 



Publié à 02:09, le 4/03/2009, Puerto Iguazú
Mots clefs : La PedreraManu Chaoiguazucarnaval
Lien

Sympathy for the Devil

Hola a todos!

Aujourd'hui je ne resiste pas au fait de vous faire partager le mail que m'a envoye Ben apres son retour a Paris. C'est ainsi qu'il repond a ma question de savoir si son retour n'a pas été trop dur :

"Salut mon Nico, 

mais non le retour a été super facile t'inquiète :  ils servaient de l'asado et du vin à volonté dans l'avion - en arrivant à Paris il fait trop beau (et chaud bien sûr), et en plus j'ai trop hâte d'aller au taff demain pour retrouver tout le monde et enfin faire quelque chose de concret de mes journées - moi les vacances ça me réussit pas je ne me sens plus utile pour l'entreprise!
et heureusement que je suis rentré parce qu'en plus ça me disait trop rien tigre et l'uruguay j'suis sûr que j'aurais détesté!
..............................................................ben la déprime"

 

Je vois donc que tout va bien en France : le soleil brille, il fait chaud, etc... Eh bien, quant a moi, je suis maintenant dans l'autre pays du maté: l'Uruguay. Pour ceux qui ne le savent pas, le Maté est une sorte de the, très fort et qui a un gout bizarre pour du the. Et en general, les gens se baladent dans la rue avec leur calebasse pour boire le maté et un thermos d'eau chaude, pour en boire encore plus. Mais en Uruguay, il y a aussi le Carnaval... et des plages!!!

 

J'ai donc quitté Buenos Aires avec Stephanie et Marie (2 Francaises rencontrees pendant la journee galere dans le Torres del Paine) et Maxence (un autre Francais), le 09/02. A Montevideo, j'en ai profite pour aller voir le stade du Centenaire, où a eu lieu la premiere finale de l'histoire de la Coupe du Monde. J'avais l'impression d'etre de retour en 1930 en rentrant dans le Stade. Le stade degageait une atmospere particuliere. Et puis, le fait de voir les maillots portes par Maradona et Pelé, ca donne des frissons.

 

Puis, apres 2 jours passes a Montevideo, nous nous sommes diriges vers Punta del Diablo. Un endroit perdu au bout de l'Uruguay, a quelques kilometres du Bresil. Ce nom etait totalement predestiné, puisque pendant toutes nos randos avec Ben, on avait l'habitude de chantonner "I Chase The Devil" de Max Romeo, et "Sympathy For The Devil" des Rolling Stones (enfin pour les seconds, on faisait surtout le "Wou Hou"). Et donc arrives a Punta del Diablo, nous avons rencontre un couple d'Irlandais avec qui nous avons loue une petite cabane. Et le soir on s'est fait quelques asados (barbecue). Mmmmh! Pour info, Punta del Diablo est un petit village, paradis des surfeurs (mais c'est pas non plus Hawaii, ou Bali!...) et avec de belles plages.

 

Et quelques jours plus tard, nous nous sommes diriges vers Cabo Polonio, un autre village, mais un peu plus perdu en bord de mer, où ni le bus, ni l'electricite ne vont... Je dois avouer que meme si je ne suis pas tres plage, ca fait du bien de ne rien faire!!! Et puis les plages etaient magnifiques.

 

Aujourd'hui, nous sommes de retour a Montevideo pour feter l'anniversaire d'Andres (un Americain -US- né en Uruguay, et que nous avons rencontre a Cabo Polonio). Soiree uruguayenne en perspective.

 

 

 

Entre Francais, on ne perd jamais une occasion de faire un petit baby. Dans l'orde les equipes, c'est : Maxence et Marie, contre Stephanie et moi. Ici, a Tigre.

Playing baby-foot between French in Tigre

 

 

 

Petite cabane en mezzanine avec cuisine americaine, 2 chambres, sdb avec eau chaude, une terrasse, et vue sur la mer : tout simplement notre cabaña a Punta del Diablo. Nous la partagions avec un couple d'Irlandais (Sarah and Chris). A gauche, le barbecue.

Our cabaña en Punta del Diablo

 

 

 

En route pour Cabo Polonio. Le bus ne va pas jusqu'au bout de la route. Il nous faut prendre ce safari 4X4, car la route passe par les dunes: Cabo Polonio se merite. C'est ici que nous avons egalement rencontre 2 Americains (d'origine urugayenne) Andres et Ricky, et 2 Californiens Jenny et Jesse, avec qui nous avons partage une cabaña a 9!

This is the safari 4X4 that we had to take to reach Cabo Polonio. A beautiful resort with 2 beaches on each side

 

 

 

Quelques heures apres notre arrivee a Cabo Polonio, le paradis se donne des airs d'enfer

When Heaven looks like Hell... 

 

 

 

Mais ca, c'est la vue dont je me souviendrai : la vue depuis notre cabaña. Au fond, le phare et imaginez qu'a gauche et a droite, il y a les plages de sables fin...

But here is the view that I'll remember : from our house

 

 

 

Et cette photo... eh bien c'est juste pour vous faire envie!... C'est la vie a la plage en Uruguay. Avec le mate.

Et une petite anecdote: le 2eme jour a Cabo Polonio, au moment ou je vais dans l'eau, j'entend les autres parler de dauphins... en levant les yeux, j'ai d'abord vu des ailerons puis le corps des dauphins, a moins de 100 metres, dans la baie . Un vrai instant magique! Magnifique!!! En plus, c'est la premiere fois que je voyais des dauphins...

This is real beach-life in Uruguay (in Cabo Polonio, in East of Uruguay), without forgetting the compulsory mate: a kind of very strong tea, which taste like herbs. Everybody, here, brings it everywhere with the Thermos. On the 2nd day, we saw dolphins! Great moment!!!

 

 



Publié à 03:35, le 19/02/2009, Montevideo
Mots clefs : Stade du CentenaireCabo Poloniomatépunta del diablo
Lien

Adulescent

Et voila, comme annoncé dans l'article precedent, la remontee vers le Nord annoncait la fin du voyage pour Ben... ouhla, faut qu'je m'calme, on dirait une necro... Donc Ben a decolle ce vendredi 6/02. Et ca nous a donc laisse quelques jours pour feter mon anniversaire. Et je dois dire qu'on l'a plutot bien celebre! :)

 

Mais avant cela, recapitulons les lieux visites.

 

Apres Puerto Williams, nous avons traverse le Canal de Beagle... en zodiac, et je dois avouer qu'on n'etait pas super rassure, et pourtant la mer etait bonne. On est donc arrive a Ushuaia par le SUD! Et ca, ca le fait!!! :)

Mais, on n'a pas trop aime la ville. En fait, c'est surtout que ca nous a fait un choc apres Puerto Williams. Ushuaia est vraiment une ville touristique: sympathique mais touristique. D'accord nous aussi on est des touristes, mais on prefere les lieux où on n'a pas cette impression...

 

On quittait donc Ushuaia le lendemain meme de notre arrivee par le premier bus (manque de pot il etait a 5h00, ce qui nous a fait lever un peu tot). Et nous nous sommes diriges vers El Calafate (via Rio Gallegos - ville fantome qui sert de hub pour aller vers le Parc des Glaciers). D'El Calafate, nous avons decide de faire une journee "touriste" au Perito Moreno (excursion en bus, bateau au pied du glacier, etc... et bien sur beaucoup de photos - meme Ben qui en fait peu d'habitude, m'a donne l'impression de se lacher).

 

Apres cela, on se dirigeait vers le Massif du Fitz Roy pour faire un peu de rando. Et la, a l'inverse du Torres del Paine, on a eu un super temps. Genial!!! Et puis les paysages etaient epoustouflants!

C'est la qu'on s'est rendu compte qu'on etait en fevrier, ce qui annoncait la fin du voyage pour Ben...et une autre mauvaise nouvelle pour moi (la fin de la vingtaine). Mais avant son depart, on a fait "quelque peu" la fete a Buenos Aires, et on a du gouter tous les morceaux de viande comestibles dans le boeuf. Il faut dire qu'on est retourne a la parilla où j'avais mange la fameuse matambre a la pizza (cf. pizza argentine). Le gars la-bas est un veritable artiste du barbecue! Si, si, ca existe!

Bon, vu que je n'ai pas eu le temps de mettre les photos avant, je me lache cette-fois!

 

 

 

* Le Parc National Torres del Paine (Chili)

 

Au depart c'etait une rando qui devait faire 4 jours. On avait decide de faire le "W" (pour ceux qui connaissent). Finalement on a fait 3 jours. C'etait notre 1ere rando en Amerique du Sud et on ne peut pas dire qu'on ait eu un super temps. Des le 1er soir, on a plante la tente sous la pluie (elle etait toute neuve et on ne l'avait pas encore essaye... mais on s'en est bien sorti - de vrais pros).

 

Pour le 1er jour, on est alle au Glacier Grey. Perso, c'etait la 1ere fois que je voyais un Glacier... ou disons plutot un glacier aussi beau et grand. J'etais vraiment impressionne. Et puis, il y avait une bonne rando a faire avant de le voir: on avait donc vraiment l'impression de le meriter. En plus, sur le chemin on longeait un lac plein d'icebergs d'un bleu etincelant... Magnifique!

 

Le 2nd jour, lever 6h00 du matin (c'est tot pour des vacances) et une longue journee s'annonce. On se rend dans la Vallee del Frances. Ca monte pas mal, mais a la fin, la vue est splendide: on est tout simplement entourre de massifs (une vraie cuvette), et la seule vue degagee est derriere nous et donne sur un immense lac plein de petites iles.

 

Puis, pendant la nuit, la pluie ne cesse de tomber et le vent souffle tellement que j'ai vraiment l'impression que la tente va partir, et nous avec... le pire c'est que la veille on avait eu du mal a planter les sardines, ce qui ne rassure pas vraiment. Le matin on decide donc de racourcir la journee et on part tranquilement afin de retourner vers le monde civilise. Et la, c'est le drame. Apres plus d'une heure de marche sous la pluie, on croise d'autres randonneurs qui nous annoncent qu'un torrent s'est emballe et que personne ne peut le traverser (des guides ont essaye avec des cordes, un cheval est tombe a l'eau, etc...); et la, on realise que le seul moyen de dormir dans un lit douille le soir, c'est de repartir en arriere pour chopper un bateau. Il est 13h30 / le bateau est a 18h30 / et d'apres les topos il faut plus de 6h pour y etre (sachant que le temps est bien pourri). Et la, la journee tranquille se transforme en marathon, avec traversees de torrents dechaines, rafales de vent qui vous empechent d'avancer, etc... et le tout au pas de course. Sur ce coup, on s'est tolere une pause de 10 minutes seulement sur toute la journee, sinon, la seule bouffe c'etait barres cereales et cacahouetes. Et finalement, on a meme reussi a arriver avec une bonne marge d'avance pour avoir le catamaran.

 

 

Devant le Glacier Grey

In front of Glaciar Grey... very impressive! Especially that it was the 1st time I was seeing a glaciar

 

 

 

Le massif principal du Torres del Paine, le dernier jour, avec ses rafales de vent 

Wind Storm on the Torres del Paine

 

 

 

Enfin sur le catamaran: on peut se reposer et apprecier la vue depuis le Lac Pehoe et ses superbes couleurs 

We made it! We're on the catamaran to go back to Puerto Natales. Wind is still blowing strongly on the colourful Lago Pehoe

 

 

 

 

* Puerto Williams (Isla Navarino, Chili) 

 

Tout d'abord la traversee en ferry (36 heures - 2 nuits) a ete fantastique au niveau des paysages. Que ce soit au debut avec les paysages decoupes du Detroit de Magellan, ou a la fin avec les multiples (et totalement differents) glaciers se jettant dans le Canal de Beagle. En plus, la mer etait superbement calme. Le seul souci qu'on ait eu, c'est qu'on avait reserve une cabine (il y en avait 2 en tout), mais qu'on a eu des sieges (petit probleme a la reservation). Vous me direz que c'est un souci de riche et que ca nous a fait faire des economies, mais a l'arrivee on avait le dos totalement explose.

 

Puis il y a eu Puerto Williams. Petit village de pecheurs de 2500 ames. Quasi peu de touristes et encore moins d'infrastructures. Ici tout le monde clame que c'est la fin du monde, mais il n'y a rien pour le rappeler. On a trouve un petit hostel fantastique. 4 chambres une cuisine americaine, un poele a bois, et la logeuse, Cecilia, qui dort dans sa propre maison et qui vient nous voir comme une amie qui vient prendre des nouvelles: on se sent donc chez nous! En plus, il y avait une superbe ambiance dans cette maison du bonheur. Et puis la vue! Et quelle vue! Sur le Canal de Beagle. On se posait des heures a regarder les bateaux passer, avec l'Argentine en fond.

 

Et on a profite d'etre sur l'Ile Navarino pour faire 2 jours de treck sur le treck le plus austral du monde. Et je dois reconnaitre qu'il faisait frisquet la nuit venue. En tout on a appercu (on ne les a meme pas croise) qu'un seul couple de randonneurs. C'est seulement a la fin du trecking qu'on s'est retrouve par hasard a l'hostel: des Francais aussi...

La 1ere journee nous a offert de superbes vues sur les Dientes de Navarino. Puis nous avons campe au bord d'un lac. Et le 2eme jour, nous sommes alles apercevoir les iles du Cap Horn, avant de retourner a Puerto Williams.

 

 

Meme pas peur! On va seulement passer 36 heures sur des passages mythiques comme le Detroit de Magellan et le Canal de Beagle... et tout ca sur un super bateau!

Ready to spend 36 hours on the Strait of Magellan and Beagle Canal... on this beautiful boat.!

 

 

 

Un bel Arc-en-ciel sur les eaux australes

Rainbow in the Southern Seas

 

 

 

Glacier se jetant dans le canal de Beagle. Ce voyage de 36 heures valait vraiment la peine d'etre vecu

Glaciar in the Beagle Canal. Amazing Cruise

 

 

 

Le matin de notre arrivee a Puerto Williams. Depuis le ferry, on a l'impression d'etre arrive au bout du monde... cette impression sera bien confirmee. Au total on sera reste ici 4 jours

 Arrival in Puerto Williams, South of Ushuaia. I really felt at the end of the world, there

 

 

 

Le jour se leve a Puerto Williams. Ici tout le monde vit sa vie... meme les chevaux

Dawn in Puerto Williams. I let you guess if it was after sleeping... or before

 

 

 

Vue depuis notre terrasse. De l'autre cote du canal de Beagle, c'est l'Argentine

 View from our hostel. On the other side of the Canal: Argentina

 

 

 

De gauche a droite: Cecilia (notre logeuse - le coeur sur la main) ; Ben ; moi ; Revital et Harran (un couple d'Israeliens super sympa qui nous a appris a joue a Yaniv - Ben prefere dire Iaveh) ; et Yann (un autre Francais qui attendait un bateau pour l'Antarctique)

The team of the refugio El Padrino at Club de Yates Micalvi. It could have been the southernest bar in the world, but I heard there was one in Antarctic. From left to right: Cecilia (our house-keeper - she was just great) ; Ben ; me ; Revital and Harran (an Israeli couple so very nice!) ; and Yann (a very cool French waiting for a boat to go to Antarctic)

 

 

 

Cecilia et ses 2 petites

Cecilia and her 2 little girls

 

 

 

Le Cerro Bandera (Mont Drapeau) qui fait face a l'Argentine

The Cerro Bandera (Flag mountain) facing Argentina

 

 

 

Randonnee sur l'ile de Navarino, qui nous offre une vue splendide sur les Dientes de Navarino

While trecking on Navarino Island (the southernest treck in the world), we had amazing view on the Dientes de Navarino

 

 

 

Camping 5 etoiles

 5 star camping

 

 

 

Le sommum de ce trecking: la vue sue les iles du Cap Horn (au fond). C'aurait ete n'importe quelles iles, on serait reste indifferent... mais la, c'est le Cap Horn

 At the back: the mighty Cape Horn Islands

 

 

 

 

* Le Perito Moreno (Parc des Glaciers, Argentine) 

 

Pour le Perito Moreno, je dois reconnaitre qu'a un moment, on a presque pense ne pas y alle. En fait, on avait peur d'etre decus apres le Glacier Grey. Finalement on n'a pas regrette. Personnellement, la vue etait magnifique, mais ce qui m'a le plus marque c'est le bruit degage par le Glacier. Entre les morceaux de glace qui s'effritent et ceux qui tombent dans le lac. Formidable experience! Vraiment unique!!!

 

 

Journee touriste: on prend meme le bateau pour aller voir le Perito Moreno d'en bas

 Our Tourist Day. We even took the boat to have a better view on the Glaciar

 

 

Le Perito Moreno est sur le Lac Argentino; mais il le separe en deux

 The Perito Moreno is on Lago Argentino; but separates it into 2 parts

 

 

Seul ce petit canal relie les 2 parties du lac. De temps en temps, il se bouche, puis quand il se casse ca saute dans tous les sens

 This is the little canal linking the 2 parts of the lake. Sometimes it breaks

 

 

 

 

* Autour du Massif du Fitz Roy  (Parc des Glaciers, Argentine)

 

Avant de retourner a Buenos Aires, on a decide de faire 2 jours de trecking autour du Fitz Roy. Au debut ca devait etre 3, mais on a tendance a racourcir... Le fait qu'on ait eu un super temps a certainement joue un role, mais je dois avouer qu'il n'y a pas une minute où on se soit lasse de la vue. Que ce soit sur le Cerro Torre (1er jour) ou sur le Fitz Roy (2eme jour).

Et j'annonce que pour la rando du 2eme jour on est parti de nuit a la frontale en esperant voir le lever de soleil sur le Fitz Roy. Bon, manque de pot, c'etait un peu couvert, et on n'a pas pu voir ce spectacle. Apres cela, on s'est lance dans l'ascension du Cerro Madsen (sans topo). En fait, jusque la, on avait des topos et on n'en avait pas besoin. Mais dans ce cas, c'etait l'inverse. Par prudence, on a rebrousse chemin, alors qu'on n'etait qu'a quelques metres du sommet... Mais il y avait tellement de pierrailles et c'etait tellement glissant qu'on n'a pas voulu prendre de risque. Et puis il y avait egalement quelques traversees de nevees (plutot verglacees). Pas de regret, mais un peu de deception...

Mais bon, les vues pendant ces 2 jours etaient tellement magnifiques!!!...

 

 

Vue sur le Fitz Roy

View on the Fitz Roy

 

 

 

Le Cerro Torre. Sa 1ere ascension non contestee date de 1974 seulement

The Cerro Torre, first climbed in 1974

 

 

 

Les fruites secs en rando c'est sympa. En plus on connaissait pas les peches. Le seul probleme, c'est qu'ils n'enlevent pas les noyaux... C'est donc dur de rester credible quand on croise de jolies randonneuses

We tried dry peaches. The only problem is that they leave the seeds here

 

 

 

Comme dirait Ben: "encore un lac et un glacier"... mais on ne s'en lasse pas. Et puis ce bleu!!!

Another glaciar and another lake... but we're still amazed

 

 

 

La Vallee d'El Chalten. C'est d'El Chalten que partent les randos pour aller autour du Fitz Roy

 El Chalten Valley. It's the newest Argentinian city. And all the the paces to go to the Fitz Roy start from here

 

 

 

Ca c'est simplement la vue... depuis mes lunettes de soleil. Sympa, non?

 View from my... sun glasses. Nice! Isn't it?

 

 

 

* 24 ans, ca se fete!!!

 

J'ai failli oublie de mettre la photo du jour où on a fete mes 24 ans avec Ben... ca se fete! 

 That's the day that I celebrated my 24 (hum...)

 

 

 



Publié à 03:14, le 8/02/2009, Patagonie
Mots clefs : Torres del PainePuerto WilliamsAnniversairefitz royperito morenoRandonnéesIsla Navarinocroisière
Lien

Le Monde du Bout du Monde...

Me revoila de nouveau pour vous faire un petit coucou du bout du monde!!!

Avec Ben, comme vous avez pu le lire, nous avons reussi a prendre le ferry de Punta Arenas pour aller a Puerto Williams. La traversee a dure 36 heures. Mais malgre notre crainte d'avoir une mer demontee, on s'en est bien sorti: c'etait une vraie mer d'huile. On a navigue sur des passages mythiques: le detroit de Magellan et le Canal de Beagle. Et puis, on a egalement vu des paysages magnifiques; en particulier des glaciers se jetant dans la mer, ou formant d'enormes cascades.

 

Et donc, apres cette traversee, le ferry (en fait c'etait plutot un bac a fond plat, du genre pour le passage des vehicules quand il n'y a pas de pont; on apprehendait donc les tempetes vu la tete du bateau...) s'est arrete dans ce petit village qu'est Puerto Williams.

Ici, on est vraiment comme des rois, loin de tout (la, je suis dans le seul cyber-cafe de la ville, avec connexion internet par satellite). On s'est trouve un petit hostel "le refugio del padrino" super sympathique, d'ou on regarde les bateaux passer depuis la petite terrasse... comme des rois, je vous dit!!!

 

On en a quand meme profiter pour partir planter la tente sur le treck le plus austral du monde (p'tite dedicace a mon P'tit Adrien qui m'a tout appris!). On a eu une bonne partie de pierrailles, et une autre a travers la boue, et a chevaucher les troncs d'arbres abattus par les castors: un vrai parcours de sante. Mais la recompense etait la avec des vues superbes sur les Dientes de Navarino, et surtout le but ultime: apercevoir les Iles du Cap Horn. On a bien essaye d'y aller, mais on n'a pas trouver de bateau... prochain voyage!

 

Demain, si le temps le permet et surtout si la mer est calme, on doit traverser le Canal de Beagle en zodiac. Et nous arriverons donc a Ushuaia... par le Sud! Je ne vous cache pas qu'on apprehende un peu l'arrivee a Ushuaia, et surtout le retour a la civilisation touristique. On verra. Et puis pour Ben, ca annonce aussi le debut du retour, puisque jusqu'a present on allait toujours vers le Sud, et maintenant on va commencer a remonter vers le Nord, petit a petit...

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 05:21, le 26/01/2009, Puerto Williams
Mots clefs :
Lien

Retrouvailles chiliennes !

Me voila de retour (Non Marion! Je n'ai pas abandonné mon blog!)

 

Alors la bonne nouvelle, c'est que je ne suis plus a Buenos Aires!!! Ouf!

Donc, le 7 Janvier, j'ai enfin pu quitter Buenos Aires, et rejoindre Ben a Santiago du Chili. Il avait pris quelques jours d'avance pour aller rejoindre Seb la-bas. Seb, c'est mon ancien colloc de Mikkeli, en Finlande. La derniere fois qu'on l'avait vu c'etait en 2000, en Finalnde! Et maintenant, il est marié a Lisette et ils attendent une petite fille!

C'etait vraiment geniel de le revoir; en plus, on en a profite pour feter la Nouvelle Annee.

Santiago, etant a cote de la cote Pacifique, on a passe le week-end a Valparaiso (port hyper pittoresque) et Vina del Mar (station balneaire tres clean). Apres ces retrouvailles de quelques jours, on a dit au-revoir a Lisette et Seb, et on s'est dirige, avec Ben, vers le Sud.

 

Premiere etape: l'Ile de Chiloe. C'est une Ile tres pittoresque et calme. Elle est tres connue pour ses eglises en bois, et ses maisons a pilotis (ca me faisait pender a la Norvege).

Le plan apres, Chiloe, etait de prendre un ferry a travers les fjords pour continuer la route vers le sud; mais comme c'est l'ete et qu'on s'y est pris un peu tard, il n'y avait plus de place... On a donc decide de sauter les etapes et d'aller vraiment au sud: a Punta Arenas. Il faut quand meme dire, qu'ici, les distances n'ont rien a voir avec ce qu'on peut imaginer en Europe.

 

Et de Punta Arenas, on est remonte vers le magnifique Prca du Torres del Paine pour faire 3 jours de rando: je donnerai plus de details sur cette rando la prochaine fois. La, je me depeche: Ben me met la pression. On est rentrehier de la rando, et maintenant on est a Punta Arenas, a nouveau. On a un ferry dans 2 heures pour Porto Williams. C'est un petit port de 2500 ames qui se trouve... au sud d'Ushuaia!!!

 

Vite, quelques photos!

 

 En route vers le Chili!!!

On the way to Chili!!!

 

 

 

Et maintenant la descente!

And now, the way down!

 

 

 

On fete la Nouvelle Annee avec quelque jours de retard avec  Lisette, Seb et Ben... et un peu de Champagne!!!

We´re a bit late, but we celebrate the New Year with Lisette, Seb and Ben

 

 

 

Valparaiso

 

 

 

 

 Chiloe et ses maisons a pilotis

 

 

 

 

Une des eglises en bois de Chiloe

 

 

 

 

 Fin de journee a Chiloe

 

 

 

 

La boisson locale du Chili (mais faut pas dire ca a un Peruvien): le Pisco. On peut lemelanger avec du Coca, ca donne la Piscola

 

 

 

 

La specialite culinaire de l'Ile de Chiloe: le Curanto. C'est une sorte de ragout de moules (enormes), d'amandes (le coquillage), de lard, de sorte de saucisse de Morteau, de pois gourmand, de patates, et de pain (genre pain allemand). On peut dire que c'est un plat assez riche! Ben a adoré; moi un peu moins. Mais ca reste a gouter!

 

 

 

 

Un peu loin de Paname

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 16:09, le 21/01/2009, Punta Arenas
Mots clefs :
Lien

Les Voyages Immobiles

En ce moment, je suis en train de lire "Le Quintette De Buenos Aires" de Manuel Vasquez Montalban. "C'est l'histoire d'un mec..." un detective privé barcelonnais qui se rend a Buenos Aires pour faire une enquete "familiale". Ce qui est genial avec ce detective c'est qu'il adore manger... pas seulement "manger" mais "bien manger"! Et quand on est ici, je peux vous assurer qu'il vaut mieux ne pas etre vegetarien! C'est aussi dur de trouver des legumes dans vos plats, ici, que de trouver de la viande dans certaines regions de l'Inde!

Pour en revenir au "Quintette De Buenos Aires", a un moment le detective, Pepe Carvalho, fait la difference entre le touriste et le voyageur. Selon lui, le touriste connait les limites de son itineraires; tandis que le voyageur s'abandonne a la logique ouverte du voyage...

Et j'ai l'impression que plus le temps passe et plus je deviens un voyageur ici. Les circonstances font le voyage... ou le non voyage. Pour ma part les circonstances ont fait que depuis le debut tous mes plans ont ete chamboules. Je suis donc encore a Buenos Aires! Eh oui! Et pourtant meme si je reste immobile, j'ai l'impression de voyager: "les Voyages Immobiles" comme dirait Daho... (Ouais je sais, super les references!)

 

Mais sinon, que s'est-il donc passé depuis la derniere fois?

 

Eh bien, comme convenu, nous avons fait le reveillon de Noel, avec Ben, dans la famille de Gerardo . Pour Chantal qui se demande qui est Ben: c'est un pote lyonnais (mais il tend a se "Parisianiser"... bouh!) qui etait aussi etudiant a Mikkeli en Finlande... ca remonte donc a 2000... on avait encore 20 ans a l'epoque... ;). Pour en revenir a Noel, ce qui nous a fait bizarre avec Ben, ca a ete de faire un barbecue... pas de plats en sauce ici! Il fait trop chaud!

 

Et le lendemain, on a essaye de feter l'anniversaire de Ben: 30 ans!!! On etait avec Laure, une Francaise expatriee en Argentine (merci Laurie), et Gerardo. Soiree memorable, mais y'a pas de photos: c'etait flou!

 

Et finalement, on est reste a Buenos Aires pour feter la Nouvelle Annee. En parlant de circonstances, au debut on devait le faire a Santiago du Chili, mais les plans ont change et finalement on est reste.

 

Personnellement, c'est resté un Nouvel An comme les annees precedentes... explication:

Ces 2 dernieres annees, on l'a fete chez Bertok, l'oncle de Marion (elle est en Asie du Sud-Est en ce moment - son blog est dans "Mes Liens" pour ceux qui veulent voir) qui a une immense maison... à Argentine!!! Eh oui!!! C'est un petit vilage perdu dans les Alpes, plus precisement dans la Maurienne! Donc, l'expression "jamais 2 sans 3" est bien valable, meme a des milliers de kilometres!...

Nous avons donc feter la Nouvelle Annee en terminant la precedente par un excellent repas (c'est Ben qui s'est colle aux fourneaux) et on a donc mange un super ragout... au boeuf (eh oui, on est en Argentine!), accompagné d'un tres bon vin argentin.

 

Et l'annee 2009 a commence par une belle fete dans les rues de Buenos Aires, le 3 janvier. L'evenement du debut d'annee: le depart du Dakar qui fete ses 30 ans (il a un mois de plus que moi... mais il reste plus jeune que Ben!) et qui pour la premiere fois n'a pas lieu en Afrique. Au sujet du Dakar, je pense qu'economiquement c'est bien pour l'Argentine, en plus ca fait de la pub; mais ecologiquement, je crains le pire. Et je ne vous cache pas que j'ai peur de l'etat dans lequel vont etre les lieux apres le passage du Dakar. On verra. Pour l'instant, il est trop tot pour juger. En tout cas, une chose est sure: les Argentins ont fete le Dakar! Et les participants leur ont bien rendu!...

 

 

Quelques photos:

 

 

Le 23/12/2008, les joueurs de Boca Juniors ont fait un beau cadeau de Noel a leurs supporters: ils leur ont offert le championnat d'Argentine. Et comme si ca ne suffisait pas, leurs eternels rivaux de River Plate qui avaient fini 1er du precedent exercice ont terminé dernier! Double cadeau pour les supporters de Boca.

Pour les footeux: en fait, il y a 2 championnats par an en Argentine (1 pour les matchs aller -Apertura-, et un pour les matchs retour -Clausura-). A la fin du championnat, si des equipes sont a egalite, le goal-average ne sert a rien, ca se joue sur un match sur terrain neutre. Et cette annee, cas de figure exceptionnel: il y avait 3 equipes a egalite (Boca, Tigre et San Lorenzo). Il y a donc eu une triangulaire, et Boca a fini champion au bout d'un dernier match plein de suspens contre Tigre, et en le perdant 

Boca Juniors'supporters are celebrating the championship at the Obelisque. Their players lost their last game, but won the title. Nice Christmas gift!

 

 

 

 

Meme le Pere-Noel supporte Boca Juniors. D'apres un ami argentin, "la moitie de l'Argentine + 1" est pour Boca.

Even Santa Claus is a Boca supporter.

 

 

 

 

Le réveillon de Noel dans la famille de Gerardo.

Celebrating Christmas with Gerardo's family.

 

 

 

 

Le pere de Gerardo nous avait prepare une super parrilla (poulet farci, saucisses, et bien sur, du boeuf).

His father prepared a very nice parrilla (barbecue) with lot of meet (stuffed chicken, sausages, and of course, beef).

 

 

 

 

Aujourd'hui c'est Noel, et on fete l'anniversaire de Ben. On commence doucement avec une petite biere en terrasse, acompagnée de quelques empanadas. Ca change du Champagne sous la neige...

Today it's Christmas Day, and Ben is 30! Let's have a beer and some empanadas, on a sunny terrace to start celebrating.

 

 

 

 

Ici, la tradition veut que le dernier jour de l'année les gens jettent leurs feuilles d'agenda par la fenetre.

That's a tradition here: the last day of the year, you just throw away all you diaries of the finished year.

 

 

 

Eh oui! je ne vous mens pas! Ca c'etait en octobre 2008, et c'etait certainement la 1ere fois qu'un Argentin venait à... Argentine. Pour info, l'autre p'tit bonhomme a gauche c'est Adrien. C'est lui qui est parti du Havre cet été, en juillet, pour aller en Lituanie... a pied. Il a mis 2 mois et demi (son blog est egalement dans "Mes Liens" pour les curieux).

That was in France few months ago (October 2008). Gerardo was probably the first Argentinian coming to... Argentine! Argentine is a small village in the French Alpes, were we celebrated the last 2 New Year's Eves, with friends.

 

 

 

 

Le passage de la Nouvelle Année s'est passé a l'Hostel avec le staff et d'autres backpackers.

Celebrating New Year's Day in the Hostel with the staff and some other travellers. Ben prepared a very nice beef stew, and we had a very good argentinian wine as well. (Who says there's only French wine?)

 

 

 

 

Le depart du Dakar. Ce jour-la, ca ressemblait plus a une parade. En tout cas, y'avait une belle ambiance dans les rues de Buenos Aires, que ce soit du cote du public, ou du cote des coureurs.

On 3rd January, the Dakar for the 1st time didn't take place in Africa, and started from Buenos Aires. There was a very nice atmosphere in the streets between the public and the drivers.

 

 

Et avant de vous quitter, je vous souhaite a tous une excellente annee 2009: le Bonheur, la Santé, l'Amour, et après le reste viendra tout seul!...

 



Publié à 03:11, le 5/01/2009, Buenos Aires
Mots clefs : Dakar 2009Pepe Carvalhonouvel annoël
Lien

Noël au chaud

Je dois vous avouer qu'apres Cordoba, j'ai du retourner a Buenos Aires le 10/12. Ca fait maintenant tellement longtemps que je suis ici que je ne me sens plus l'ame d'un touriste; j'ai plutot l'impression d'habiter ici. Je decouvre tout de meme tous les jours des nouvelles facettes de cette ville immense (16 millions d'ames). Mais j'ai quand meme hate de partir vers de nouveaux horizons. Toutes les villes sont differentes, mais ca reste des villes... J'attend donc avec impatience Benoit qui arrive demain (le 24/12) pour le Reveillon de Noel. Ensuite, ce sera direction le Chili pour le Nouvel An!

 

Sinon, bien que ce ne soit pas mon premier Noel sous les Tropiques, ca fait toujours bizarre. En fait, je ne realise pas que c'est Noel: il fait trop chaud ici!!!

 

D'ailleurs en parlant de Noel, Gerardo nous a invite a faire le reveillon dans sa famille!... c'est super gentil et ca fait vraiment plaisir! Et pour le 25/12, nous ferons une grosse fete avec Ben: c'est plus qu'un simple Noel, c'est aussi ses 30 ans!!! En fait, lui, comme moi, n'assumons pas du tout nos 30 ans, donc on a decide de les feter loin de chez nous! Ben s'est donc debrouille pour prendre suffisament de vacances afin d'arriver la veille de son anniversaire, et de repartir 2 jours apres le mien, debut fevrier. Cool! Donc, en principe, grosse fete en perspective pour Noel. Si j'arrive a faire des photos nettes, j'en mettrai une ou deux sur le blog...

 

Et voici quelques photos de Buenos Aires: 

 

 

Les fameuses "Meres de la Place de Mai" qui continuent de se reunir tous les Jeudis a 15h devant la Casa Rosada, siege du pouvoir executif argentin

Here are the "Mothers of Plaza de Mayo" - every thursday at 3pm, they keep demonstrating in front of Casa Rosada, the heart of Argentine's executive Power

 

 

 

 

Depuis 1977, elles demandent la verite sur les "disparus" (leurs enfants enleves pendant la dictature)

Since 1977, they want to know the truth about their "disapeared children"

 

 

 

 

L'Avenida de Julio, l'avenue la plus large du monde. C'est impossible de la traverser en une seule fois, il faut s'arreter sur les terre-pleins. La seule fois ou j'ai pu la traverser d'un trait, c'etait en courant. Et a cote de l'Obelisque, vous pouvez voir un arbre de Noel (recouvert de neige?)

Avenida de Julio, which is the largest in the world; it is definitly impossible to cross it at once (except by running). Close to the Obelisque, you can see a "snowy" Christmas tree

 

 

 

 

L'Obelisque de Buenos Aires, vu depuis l'Avenida Corrientes, le "Broadway" de Buenos Aires 

View of the Obelisque from Corrientes Avenue, Ze "Broadway" of Buenos Aires

 

 

 

 

Quelques pas de tango

Tango dancers in La Boca area

 

 

 

 

Et enfin, vous pouvez voir a quoi ressemblent les sandwichs en Argentine: y'a quasiment plud de viande que de pain! Et c'est trop bon!!!

Here is a typical Argentinian beef sandwich... Just gorgeous!!!

 

 

 

 Sur ce, je vous souhaite a tous un excellent Noel et une bonne fin d'annee! A bientot pour de nouvelles aventures!...

 

 

 

 



Publié à 07:07, le 23/12/2008, Buenos Aires
Mots clefs : avenida de Juliomeres de la Place de Maisandwichnoël
Lien

Les cheveux au vent, sur les routes du rallye d'Argentine...

Bon, alors je dois avouer qu'au niveau du titre j'en ai peut-etre un peu rajouté... surtout pour les cheveux!

Donc apres avoir passe 10 jours a Buenos Aires, je suis parti le 1er decembre direction Cordoba, la 2nde ville du pays; elle se trouve a 700km au Nord-Ouest de Buenos Aires. Des le debut, l'atmosphere de cette ville m'a beaucoup plu. Avec son architecture coloniale, on se sentirait presque en Espagne... Cordoux?... pas a ce point quand meme.

En fait, ce qui me plait ici, c'est que c'est une ville qui prend le temps de vivre; je me sentirai presque a la maison ici. En plus, je suis dans une super guest-house. Et puis, il faut dire que c'est une ville tres etudiante et donc, au niveau de la vie nocturne, ca bouge pas mal... en meme temps vu la chaleur qu'il fait pendant la journee!... D'ailleurs j'en profite pour vous envoyer quelques degres; J'ai appris que ca caillait en France. Et, j'espere que le 8 decembre etait sympa a Lyon, cette annee.

 

 

Voici ma 1ere impression de Cordoba, quelques heures apres mon arrivee, en me dirigeant vers le centre ville: super agreable!

 First impression of Cordoba

 

 

 

On peut aussi se balader le long de la Cañada, un canal qui traverse la ville

This is the Cañada, a canal across the city

 

 

 

Ca se voit que le Che a vecu ici: la ville est marquee de son empreinte (surtout -sur tous- ses murs). D'ailleurs, une chose qui est drole ici, c'est que "Che", en gros, ca veut dire "mec", donc tous les jeunes se disent Che entre eux. Et donc, on m'appelle Che. Ca le fait!

Che lived in this city... and you can see it!

 

 

 

Et puis, on peut meme visiter la maison ou il a vecu une partie de son enfance, a quelques kilometres de Cordoba. Vous noterez le tee-shirt rouge... Hasta Siempre la Revolucion!... mais pour la barbe, c'est pas encore ca!

Few kilometres from Cordoba, there is a museum dedicated to Che, in the house where he spent his childhood

 

 

 

Sinon, dans la Sierra de Cordoba, on peut aller au Cerro Pan de Azucar (le pain de Sucre), au fond. Mais a mon avis ca ne vaut pas celui de Rio... mais bon, faudra que j'aille verifier plus tard pour etre sur!...

The Cerro Pan de Azucar, in the sierras of Cordoba

 

 

 

Et en chemin, il y a meme des pancartes qui rappelent le pays... mais vu la chaleur, ce sera pas pour cette fois.

I feel like eating some French food when I see these panels

 

 

 

Et apres y etre alle a pied, je me suis fait prendre en stop pour le retour... et suis monté dans la super benne de ce camion, et c'est la que le gars qu'on voit sur la photo (la casquette rouge qu'on apercoit), m'a appris qu'on etait sur les routes du rallye d'Argentine; et vu comme ca bougeait de la-haut, je n'ai pas eu trop de peine a le croire.

And this is how I came back, after hitch-hicking

 

 

 

Sinon, pour Noel, je pense que je vais rester ici, vue la taille des cadeaux!...

I think I will stay here for Christmas 

 

 

 

En plus, ils ont meme pense au sapin de Noel. Et d'ailleurs, Ben, n'hesite pas! Tu viens quand tu veux. Ca te va Noel? J'ai meme trouvé ton cadeau: c'est le jaune en bas du sapin.

Argentinian Christmas Tree 

 

 

 A bientot

 

 



Publié à 04:43, le 9/12/2008, Córdoba
Mots clefs : cadeauxracletteChepain de sucreRallye
Lien

Elles se sont fait attendre...

Et voila, les photos tant attendues...

J'espere que ca vous aidera a vous imaginer les lieux que je visite.

PS: Les bonnes resolutions du 1er article sont finies: j'arrete de mettre les accents!

 

Donc, pour commencer, voici Gerardo, avec son joli petit voilier devant sa maison de Tigre. 

Here is Gerardo with his boat, in Tigre

 

 

 

Et voici les fameux pontons ou s'arrete le "bateau-bus".

This is the view, 10m from Gerardo's house

 

 

Ici, l'interieur de la maison, hyper moderne avec ses 3 frigos et sa tele-satellite d'une autre generation!!! Par contre, faut bien faire les courses avant d'y aller; parce qu'apres, il y a bien un "bateau-epicerie" qui passe plusieurs fois pas jour, mais les produits sont plus chers. 

And this is the inside of the house

 

 

 

 Le Caminito, dans le quartier populaire de la Boca...

The Caminito is a very colourful area of la Boca, in the South of Buenos Aires

 

 

 

... avec un peu de chance on peu y apercevoir "D10S" (Maradona, le celebre numero 10 de l'equipe d'Argentine).... en conversation avec St Pierre?...

If you're lucky, you might see Diego! Also called "D10S" -Dios or God.

 

 

 

Et la celebre "Bombonera", le stade du Boca Juniors, le club preféré des Argentins, et où a joué Maradona.

The famous Bombonera, where Boca Juniors, one of the most prestigious Football Club in the World, plays

 

 

 

La Casa Rosada (la Maison Rose), le siege du President. C'est ici, sur la Place de Mai, que pendant la derniere dictature (1976-1983)  les "meres de la place de Mai" reclamaient leurs enfants disparus; a present les foulards sont representés au sol. C'est egalement ici qu'ont lieu toutes les manifestations. Souvenez-vous la crise de 2001.

The Casa Rosada (The Pink House), place of the executive power

 

 

 

Enfin, Buenos Aires et son petit air de New-York avec cette eglise coincee entre 2 buildings... en meme temps, je suis jamais allé a New York...

Looks a bit like New York? No?

 

 

 

Voila pour aujourd'hui. Et merci a tous pour vos commentaires, vos mails, et egalement vos SMS (que je recois jusqu'ici!).

 

A bientot



Publié à 04:11, le 1/12/2008, Buenos Aires
Mots clefs : Casa RosadaBocaPHOTOS
Lien

Pizza argentine

Nous y voici!... le 1er article de ce blog! Alors, tout d'abord, je m'excuse mais il n'y aura pas de photos. C'est pas que je n'en ai pas fait, mais disons que je ne maitrise pas encore tres bien le fonctionnement pour rajouter les photos en lien. Mais, ne vous inquiétez pas, il devrait y en avoir la prochaine fois (enfin j'espère)!

 

Alors, voila, j'ai donc décollé l'après-midi du 19/11/2008, de Lyon, en ayant fini mon sac-à-dos seulement quelques minutes avant de partir (super organisation comme d'hab!). Et j'ai aterri le lendemain matin à Buenos Aires.

 

D'ailleurs, il fait une chaleur ici! Heureusement, dès le lendemain, Gerardo (un ami argentin de Wendy) me proposait d'aller prendre l'air à Tigre. C'est à environ 40 km de Buenos Aires, et ca se trouve dans le Delta du Parana. La maison de Gerardo, se trouve sur le bord d'un bras du fleuve. D'ailleurs, comme toutes les maisons, là-bas, on y accède uniquement par bateau!... en fait c'est un bateau-bus qui vous dépose sur le ponton de votre maison, et les bras de fleuve servent de rues. Et il y a plusieurs "bus" selon le quartier où l'on habite. En tout cas, c'était genial: parfait pour se relaxer et respirer un peu d'air frais. D'ailleurs le retour a la capitale a été dur, le dimanche. Le seul souci, ca a été les moustiques qui le soir venu nous mangeaient.

 

Sinon, Buenos Aires dégage vraiment une super atmosphère dès qu'on arrive on se sent bien... bien qu'il fasse super chaud et humide ici. Et puis les gens sont vraiment sympa. Meme si ca sera mieux quand mon espagnol se sera amélioré.

 

Au fait, avant-hier soir, je suis allé mangé dans une parilla (prononcez "paricha"), et j'ai mangé une matambra a la pizza... imaginez une pizza: la sauce tomate, le fromage, l'origan... mais au lieu d'une pate normale, c'est une tranche de boeuf!!! Simplement succulent!!!

 

Allez, sur ce, à la prochaine fois, avec des photos!!!



Publié à 02:23, le 28/11/2008, Buenos Aires
Mots clefs : Buenos AiresmatambrePizzaarrivée
Lien